Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Saint Charles Houben

Saint Charles de Saint André Houben

Le Saint de Mount Argus

1821-1893

Fête le 5 janvier

 

Jean-André Houben est né à Munstergeleen, en Hollande, le 11 décembre 1821, dans une famille profondément chrétienne. Il est le quatrième des 10 enfants du couple Houben-Luyten. Son père est meunier.

 

Jean ne se distingue pas des autres enfants de son village, si ce n'est que par un attrait très particulier pour la prière. En 1835, il fait sa première Communion. La même année, il reçois le Sacrement de la Confirmation, puis il s'inscrit à la Confrérie de l'Adoration Perpétuelle: Le Seigneur, présent dans le Saint Sacrement l'attire irrésistiblement et de façon extraordinaire. Il n'est alors âgé que de 14 ans.

 

Mis à part le chemin de l'église, Jean-André Houben connaissait celui de l'école. Pourtant, il n'est pas un intellectuel. C'est assez difficilement que les leçons entrent dans sa tête toute simple, aussi, c'est au prix d'un fort labeur qu'il aprvient à en assimiler une partie seulement.

 

A 19 ans, Jean-André est un jeune homme robuste et spontané. En mars 1840, il reçoit sa convocation pour le service militaire. Il n'y restera que 3 mois, car son père trouve et paie un autre jeune homme pour le remplacer. Ce temps d'éloignement de son village et de sa famille lui permet de découvrir sa vocation: il sera Passioniste.

 

A 23 ans, Jean-André à la douleur de voir mourir sa mère. L'année suivante, il fait enfin part à sa famille de son désir de devenir Passioniste. Les Pères Passionistes possèdent une maison à Ere, en Belgique, et c'est là qu'il se rend pour y commencer son noviciat Il reçoit le nom religieux de Charles de Saint André. L'année suivante, il émet ses premiers voeux. Son père meurt en 1850, quelques mois avant son ordination Sacerdotale. A son plus grand regret, aucun membre de sa famille ne sera présent à cette si belle cérémonie.

 

Lors d'une visite à Ere, en 1849, le Supérieur Provincial, le Bienheureux Dominique Barbieri, discerne très rapidement les qualités spirituelles de Charles, et le destine alors à l'Angleterre. Ainsi, Charles arrive en Angleterre en 1852. Là, il fait connaissance de Georges Spencer. Il n'y restera que 5 ans, car, très rapidement, ses Supérieurs le choisissent pour la fondation du Monastère de Mount Argus, près de Dublin, en Irlande. C'est là que le Seigneur va faire de lui ce grand apôtre de la Passion qui nous est révélé aujourd'hui.

 

Quand il arrive à Dublin, il est âgé de 35 ans. Les Pères Passionistes y avaient fondés, un an plus tôt, une retraite Passioniste, (c'est à dire un monstère situé dans un lieu isolé) dans une maison de briques rouge, située en dehors de la ville. Comme la retraite était trop petite, il est rapidement décidé de contruire un nouveau bâtiment, beaucoup plus spacieux. Le Supérieur choisit le Père Charles afin qu'il parcourt l'Irlande, afin de pouvoir réunir les fonds nécessaires à la construction.S'exécutant, le Père Charles transforme alors cette demande de fonds, qui durera plusieurs années, en un intense er prodigieux apostolat de la Miséricorde Divine. Toujours recueilli, optimiste et souriant, sa bénédiction opère très souvent des guérisons sur les malades qui viennent le trouver. C'est ainsi qu'il commence à être aimé du peuple Irlandais, qui le surnomme "le Saint de Mount Argus". Face au grand succès que connaît sa mission, la nouvelle retraîte est inaugurée en 1863.

 

A partir de ce moment, les foules se pressent chaque jour à la porte du Monastère de Mount Argus pour solliciter l'aide et la prière du Père Charles. Il bénissait de l'eau avec une relique de Saint Paul de la Croix, le fondateur des Pères Passionistes, et obtenait des effets merveilleux, quand il en aspergait les personnes.

 

Sa simplicité était habitée d'une tendresse constante. Les novices Passionistes recherchaient sans cesse sa présence. Ils le surnommaient affectueusement "Charlie". Sa santé déclinant peu à peu, jamais le Père Charles ne s'en plaignit. Or un jour, il ne put plus se lever. Il entra dans le Vie le 5 janvier 1893. Pendant les 5 jours qui précédèrent ses funérailles, une foule innombrable défila silencieusement et pieusement devant son corps, l'invoquant avec beaucoup d'émotion. Le Père Charles a été Béatifié le 16 octobre 1988, par le Serviteur de Dieu Jean Paul II et canonisé le 3 juin 2007, par le Pape Benoît XVI.

 

D'après un texte recopié sur le site

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Houben

 

 

 



08/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 681 autres membres