Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Notre Dame de Montserrat

 Notre Dame de Montserrat

Symbole d’un paysage intérieur

Diocèse de Barcelone, Espagne

Le Montserrat est une montagne surprenante. Sa siloette rappelle la lame d’une scie, ce qui peut expliquer l’origine du nom qui signifie « montagne sciée » en catalan. Depuis des milliers d’années, les éléments ont façonné ces blocs rocheux jusqu’à leur donner des formes étranges. Des poètes ont comparé la montagne à un grand château, à un navire ou à un orgue gigantesque et nombreux sont les rochers qui, à cause d’une ressemblance, ont reçu un nom particulier : le géant enchanté, le moine, la sentinelle, la poupée… Ce qui surprend aussi c’est la variété de la végétation, si abondante malgré le manque de terre et la rareté de l’eau, ainsi que la multitude d’oiseaux et d’insectes qui y pululent et qui font de ce lieu un endroit « à part ».

De tous temps, les pèlerins ont été nombreux, empruntant d’abord des chemins de mulet, puis des diligences, un chemin de fer à crémaillère, enfin un téléphérique et des voitures… Car de nos jours, les visteurs viennent se joindre aux pèlerins : le Montserrat est devenu le symbole du paysage intime, de l’élévation de l’esprit, de l’ascension intérieure : « Montserrat aspire l’homme du monde extérieur vers le monde intérieur » a dit Schiller et, à la fin de sa vie, Goehe écrit : « L’homme ne trouvear le bonheur et la paix nulle part ailleurs que dns son propre Montserrat. »


Une portée mondiale


Un manuscrit nous dit que Montserrat est déjà très fréquenté au XIIe siècle. Nous avons des indices de la présence d’ermites dès le VIIIe siècle. Au IX e siècle, des documents nous donnent les noms d’ermitages dont l’un, dédié à la Vierge sous le nom de Sainte-Marie, a été l’origine du sanctuaire. En 1025, l’Abbé-Evêque Oliba fonde le monastère. Il grandit rapidement grâcer à la renommée des miracles que Noptre-Dame y accomplit. Les moindes sont au service du sanctuaire et de l’accueil spirituel des pèlerins, comme ils le sont toujours aujourd’hui.

Entre le XIIe et le XIIIe siècle, une belle statue romane concrétise la présence de Marie à Montserrat. Vénérée au cours des siècles, elle est estimée comme un trésor de la piété mais aussi pour sa valeur artistique. La teinte sombre du visage la classe parmi les vierges noires et lui a valu le surnom familier de Moreneta (Brunette). Bientôt le nom de Montserrat rayonne. Les pèlerins de Compostelle le font connaître le long de leur chemin. Le roi de Catille, Alphonse le Sage consacre six de ses cantiques à autant de miracles de la Vierge de Montserrat.


Sur le territoire italien, il s’édifie plus de 150 églises et chapelles dédiées à Notre-Dame de Montserrat. Plus tard, la dynastie impériale d’Espagne va affermir le culte de la Morenet en Europe Centrale et va le répandre vers l’Ouest. Montserrat étand sa renommée avecla conquête de l’Amérique grâce à la présence aux côtés de Christophe Colom d’un de ses anciens ermites, Bernat Boil, le premier missionnaire du Nouveau Monde. Les premières églises du Mexique, du Chili et du Pérou sont dédiées à Notre-Dame de Monsterrat. Le nom est donné à une île, à des montagnes et les évangélisateurs portugais fondent au Brésil deux monastères qui le portent encore aujourd’hui. C’est ainsi que Notre-Dame de Montserrat est le premier des noms de Marie à avoir une portée mondiale !

Outre des visiteurs très illustres, Montserrat voit passer de nombreux saints. On peut tout résumer dans le souvenir de Saint-Ignace de Loyola (fondateur des Jésuites), qui, à Montserrat, encore gentillhomme, s’engage dans sa bnouvelle vie, sous la direction d’un moine confesseur, après avoir veillé toute une nuit devant Notre-Dame. Plus près de nous, en 1982, le défunt Pape Jean-Paul II s’y est rendu en pèlerinage.


La découverte de la Vierge


Le texte le plus ancien concernant ce récit date de 1239. Il nous dit qu’un samedi de l’an 880, alors qu’il commence à faire nuit, de jeunes bergers voient tomber du ciel une lumière intense accomagnée d’une musique agréable qui se pose sur la montagne. Le samedi suivant, les enfants reviennent au même endroit avec leur parents et le même phénomène se reproduit. Les quatre samedi suivants, le curé du village les accompagne et constate lui aussi els faits. Mis au courant de cet évènements, l’évêque de la ville de Manresa organise une sortie un samedi : ils trouvent à cet endroit une grotte abritant la statue de la Vierge. Ils essaient de la porter en procession jusqu’à Manrèse : en vain ! ils comprennent que la volonté de Dieu est que cette statue soit vénérée sur la montagne de Montserrat. Depuis lors, ce lieu sanctifié par la présence de la Madone, attire des milliers d’hommes et de femmes, venus, avec grande dévotion, la prier d’intercéder pour nous tous.

L’on peut vénérer à Lourdes dans les Hautes Pyrénées , en l’église Paroissiale du Sacré-Cœur, dans la même église ou l’on vénère les fonts baptismaux de Sainte-Bernadette Soubirous, dans une des chapelles latérales et dans la crypte, deux statues, l’une habillée (dans la crypte de l’église , près du tombeau de Peyramale et l’autre dans la première chapelle à l’entrèe , non habillée . C’est devant l’antique image que l’on peut voir dans la crypte de cette église, que Bernadette priait à l’ époque, quelle image chargée de sens ! Ne manquons pas d’aller la vénérer , dans cette cité mariale connue dans le monde entier.

 



28/01/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 661 autres membres