Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Les 70 Apôtres du Seigneur

Les 70 Apôtres du Seigneur

+ au 1er siècle

Fête le 4 janvier


Les 70 (ou 72) Disciples sont ces premiers à avoir suivi Jésus et que l'on trouve mentionnés dans l'Évangile selon saint Luc, 10,1-24. D'après Luc, qui est le seul évangéliste à rapporter ce détail, Jésus les choisit et les envoya 2 par 2 pour prêcher Son message. En Occident, on parle d'eux comme de disciples, alors que l'Orient parle d'apôtres. Cependant, dans le grec ancien, les 2 titres décrivent bien, puisqu'un apôtre est un envoyé en mission, alors qu'un disciple est un étudiant, et ils étaient tous ces 2 choses-là; seulement les traditions orientales & occidentales divergent sur la portée du mot apôtre. On ne trouve nulle autre mention de ce groupe dans la Bible. Le nombre est 70 dans les traditions des manuscrits Alexandriens (comme le Codex Sinaïticus) et Césaréen, mais 72 dans d'autres Alexandriens et les textes occidentaux. Cela pourrait être en référence aux 70 nations de Genèse 11, ou d'une des nombreuses autres occurrences du chiffre 70 dans la Bible, ou aux 72 traducteurs de la Septante que l'on cite dans la Lettre d'Aristée. En réalisant sa traduction latine, la Vulgate, l'érudit Saint Jérôme opta pour 72. L'Évangile selon saint Luc est le seul des synoptiques à contenir 2 péricopes où Jésus envoie Ses disciples en mission. La première fois (Luc 9,1-6), est proche de la mission mentionnée en saint Marc 6,6b-13, qui se rapporte cependant à l'envoi des 12 Apôtres, plutôt que des 70 Disciples, bien que les détails soient semblables. Voir aussi la parallèle en saint Matthieu 9,35;10,1,7-11. La Tradition Orthodoxe rapporte les noms de ces 70 "dont les noms sont inscrits au Ciel," via un évêque de la fin du 3ème siècle, Dorothée de Tyre, inconnu par ailleurs, dont le récit et la liste des 70 seraient préservés dans une version manuscrite du 8ème siècle. On trouve plusieurs listes, avec quelques divergences parfois : Chronicon Paschale et Dorothée (voir Migne, Patrologiae cursus completus, XCII, 521-524; 543-545; 1061-1065). Les catholiques-romains considèrent bien entendu avec mépris la Tradition apostolique ("these lists are unfortunately worthless," Catholic Encyclopedia, 1908, "Apostle"). Eusèbe de Césarée – qui n'était pas omniscient et vivait un siècle plus tard que Dorothée – ne citait que Barnabas, Sosthenes, Cephas, Matthias, Thaddée et Jacques "le frère du Seigneur" Même dans l'Orthodoxie byzantine actuelle, il y a aussi une très grande différence de compréhension entre la notion d'évêque au 1er siècle et celle de maintenant. L'iconographie majoritaire reproduit le plus souvent des représentations réalisées au début du 2ème millénaire, où les Disciples & Apôtres sont représentés de manière fort hiératique, très éloignée de l'humilité et de la modestie que les textes d'époque nous montrent à contempler chez les Apôtres. Les listes parlant d'évêque, presbytre et diacre sont donc à relire à la lumière de ce que les Actes d'Apôtres & épîtres nous montrent du rôle réel de ces ministres de l'Église, et en se souvenant que pour eux, ministre voulait bien dire ce que ça veut dire, à savoir "serviteur." Il faut aussi tenir compte de la réalité d'une ville et ne pas confondre la prédication et la mort rapide dans une ville avec une "fondation apostolique" permettant de rédiger, quelques siècles plus tard, des "listes de succession apostolique" tentant de faire remonter tel ou tel siège à un Apôtre ou un des 70 Disciples. Bien souvent, la liste ne résistera pas à la simple analyse historique des documents présentés. Rome et Constantinople étant bien entendu clairement visées, avec leurs listes fantaisistes et infondées. Ce qui joue à mes yeux en faveur de l'authenticité de la liste de saint Hippolyte (qui est mise en doute par les historiens occidentaux modernes), c'est le fait qu'il y mentionne aussi ceux qui ont abandonné le Christ, qui ont apostasié. Dans un texte falsifié, ou plus tardif et destiné à "fonder" une autre liste de "succession apostolique," les faussaires n'auraient rien ajouté comme zone d'ombre.


Synaxe des 70 Apôtres


La Synaxe des 70 Apôtres a été établie par l'Église Orthodoxe pour indiquer l'égal honneur de chacun des 70. Ils furent envoyés 2 par 2 par le Seigneur Jésus-Christ pour Le précéder dans les villes qu'Il allait visiter (Luc 10,1). A côté de la célébration de la Synaxe des Saints Disciples, l'Église célèbre de plus la mémoire de chacun d'entre eux pendant l'année liturgique: Saints Jacques le frère du Seigneur (23 octobre); Marc l'Évangéliste (25 avril); Luc l'Évangéliste (18 octobre); Cléopas (30 octobre), frère de saint Joseph l'époux de la Théotokos, et Siméon son fils (27 avril); Barnabas (11 juin); Joseph surnommé Barsabas ou Justus (30 octobre); Thaddée (21 août); Ananias (1er octobre); le protomartyr Étienne le diacre (27 décembre); Philippe le diacre (11 octobre); Prochore le diacre (28 juillet); Nicanor le diacre (28 juillet et 28 décembre); Timon le diacre (28 juillet et 28 décembre); Parmenas le diacre (28 juillet); Timothée (22 janvier); Tite (25 août); Philémon (22 novembre et 19 février); Onésime (15 février); Epaphrase et Archippus (22 novembre et 19 février); Silas, Silvain, Crescens ou Criscus (30 juillet); Crispus et Epaenetos (30 juillet); Andronique (17 mai et 30 juillet); Stachys, Amplias, Urbain, Narcisse, Apelles (31 octobre); Aristobule (31 octobre et 16 mars); Herodion ou Rodion (8 avril et 10 novembre); Agabus, Rufus, Asyncritus, Phlegon (8 avril); Hermas (5 et 30 novembre, et 31 mai); Patrobas (5 novembre); Hermès (8 avril); Lin, Gaius, Philologus (5 novembre); Lucius (10 septembre); Jason (28 avril); Sosipatre (28 avril et 10 novembre); Olympas ou Olympanus (10 novembre); Tertius (30 octobre et 10 novembre); Erastos (30 novembre); Quartus (10 novembre); Evodius (7 septembre); Onésiphore (7 septembre et 8 décembre); Clément (25 novembre); Sosthènes (8 décembre); Apollos (30 mars et 8 décembre); Tychique, Epaphrodite (8 décembre); Carpus (26 mai); Quadratus (21 septembre); Marc surnommé Jean (27 septembre); Zénon (27 septembre); Aristarque (15 avril et 27 septembre); Pudence et Trophime (15 avril); Marc le neveu de Barnabas, Artémas (30 octobre); Aquila (14 juillet); Fortunatus (15 juin); et Achaïcus (4 janvier).


Après la Descente du Saint Esprit, les 70 Apôtres prêchèrent en divers pays. Certains accompagnèrent les 12 Apôtres, tels les saints évangélistes Marc et Luc, ou le compagnon de saint Paul, Timothée, ou Prochore, le disciple du saint Apôtre et évangéliste Jean le Théologien, et d'autres encore. Nombre d'entre eux furent jetés en prison pour le Christ, et beaucoup reçurent la couronne du martyre. Il y a encore 2 autres Apôtres des 70 : saint Cephas, à qui le Seigneur apparut après la Résurrection (1 Cor. 15,5-6) et Siméon, appelé le Noir (Actes 13,1). Ils furent eux aussi glorifiés par la prédication apostolique. Il y a des divergences et des erreurs dans certaines listes compilées de ces 70. Une liste attribuée à saint Dorothée de Tyr (5 juin) voit certains noms répétés (Rodion ou Hérodion, Apollos, Tychique, Aristarque), alors que d'autres sont omis (Timothée, Tite, Epaphras, Archippus, Aquila, Olympas) (2). Saint Dimitri de Rostov a consulté la sainte Écriture, les traditions des Pères, et les oeuvres d'historiens fiables, lorsqu'il a tenté de corriger les erreurs et les incertitudes des listes, en compilant sa collection des Vies de Saints.


L'Église vénère et loue particulièrement les 70 parce qu'ils nous ont enseigné à honorer la sainte Trinité Une en Essence et Indivise. Au 9ème siècle, Saint Joseph l'Hymnographe a composé le Canon pour la Synaxe des 70 Disciples du Christ. Saint Hippolyte, Evêque et Martyr, (+ 235, Rome), érudit, écrivant en grec, entre autres écrits parlant de la Théotokos 2 siècles avant que le 3ème Concile Oecuménique ne consacre ce terme comme dogme de Foi, nous a aussi rapporté ce que la tradition qui l'avait précédé lui avait transmis au sujet des 70 Disciples et des 12 Apôtres. Extrait du chapitre 49 de son traité "sur la fin du monde" :


A propos des 12 Apôtres, où ils prêchèrent et où ils rencontrèrent leur fin


Pierre prêcha l'Évangile dans le Pont, en Galatie, en Cappadoce, Béthanie, en Italie et en Asie, et fut ensuite crucifié par Néron à Rome, avec sa tête vers le bas, car il avait lui-même demandé à mourir de la sorte. André prêcha aux Scythes et aux Thraces, et fut crucifié, suspendu à un olivier, à Patras, une ville d'Achaïe; et il y fut enterré. Jean, lui aussi en Asie, fut bannît par le roi Domitien sur l'île de Patmos, où il composa son Évangile et eu sa vision apocalyptique; et à l'époque de Trajan, il s'éteignit à Éphèse, où on chercha après ses restes, mais on ne les y retrouva pas. Jacques, son frère, prêchant en Judée, fut décapité par l'épée sur ordre du tétrarche Hérode, et y fut enterré. Philippe prêcha en Phrygie, et fut crucifié à Hiérapolis, avec sa tête en bas, à l'époque de Domitien, et y fut enterré. Bartholomée prêcha aux Indiens [Inde], à qui il transmis l'Évangile selon Matthieu, et il fut crucifié avec la tête en bas, et il fut enterré à Allanum, une ville de Grande Arménie. Et Matthieu composa l'Évangile en hébreux, et le publia à Jérusalem, et s'éteignit à Hierees, une ville de Parthes.
Et Thomas prêcha aux Parthes, Mèdes, Perses, Hyrcaniens, Bactriens et Margiens, et eu les 4 membres transpercés de lances de pin à Calamene, une ville d'Inde, et il y fut enterré. Et Jacques, le fils d'Alphée, alors qu'il prêchait à Jérusalem, fut lapidé à mort par des Juifs, et il y fut enterré près du Temple. Jude, qui était aussi appelé Lebbaeus, prêcha au peuple d'Edesse, et dans toute la Mésopotamie, et s'éteignit à Berytus, et y fut enterré. Simon le Zélote, fils de Clopas, aussi surnommé Jude, devint évêque de Jérusalem après Jacques le Juste, et s'y éteignit à l'âge de 120 ans et y fut enterré. Et Matthias, qui avait été un des 70, fut ajouté aux Apôtres, et prêcha à Jérusalem, et s'y éteignit et y fut enterré. Et Paul entra dans le groupe des Apôtres un an après l'Ascension du Christ; et commençant à Jérusalem, il voyagea aussi loin que l'Illyrie, et l'Italie et l'Espagne, prêchant l'Évangile pendant 35 ans. Et à l'époque de Néron, il fut décapité à Rome, et y fut enterré.


A propos des 70 Disciples


Jacques le frère du Seigneur, évêque de Jérusalem. Cléopas, évêque de Jérusalem. Matthias, qui suppléa à la place vacante dans le nombre des 12 Apôtres. Thaddée, qui apporta l'épître à Augarus. Ananie, qui baptisa Paul, et fut évêque de Damas. Étienne, le premier martyr. Philippe, qui baptisa l'eunuque. Prochore, évêque de Nicomédie, qui fut aussi le premier qui parti, croyant ensemble avec ses filles. Nicanor, qui mourut lorsqu'Étienne fut martyrisé. Timon, évêque de Bostra. Parmenas, évêque de Soli. Nicolaus, évêque de Samarie. Barnabas, évêque de Milan. Marc l'Évangéliste, évêque d'Alexandrie. Luc l'Évangéliste. Les 2 suivants étaient des 70 disciples mais s'étaient éloignés lorsqu'ils avaient été choqués par les paroles du Christ : "si vous ne mangez pas Ma chair et ne buvez pas Mon sang, vous n'êtes pas dignes de Moi." Mais convaincus l'un par Pierre et l'autre par Paul de revenir au Seigneur, ils reçurent l'honneur de prêcher l'Évangile, suite à quoi ils souffrirent aussi le martyre, l'un étant brûlé, et l'autre crucifié à un olivier. Silas, évêque de Corinthe. Silvain, évêque de Thessalonique. Crisces (Crecence), évêque de Carchedon, en Gaule. Epaenetus, évêque de Carthage. Andronique, évêque de Pannonie. Amplias, évêque d'Odyssus. Urbain, évêque de Macédoine. Stachys, évêque de Byzance. Barnabas, évêque d'Héraclée. Phygellus, évêque d'Ephèse. Il était aussi du parti de Simon. Hermogène. Lui aussi était du même esprit que le précédent. Demas, qui devint aussi un prêtre d'idoles.Apelles, évêque de Smyrne. Aristobule, évêque de Grande-Bretagne. Narcisse, évêque d'Athènes. Herodion, évêque de Tarse. Agabus, le prophète. Rufus, évêque de Thèbes. Asyncritus, évêque d'Hyrcanie. Phlegon, évêque de Marathon. Hermès, évêque de Dalmatie. Patrobulus, évêque de Puteoli. Hermas, évêque de Philippe. Lin, évêque de Rome. Caïus, évêque d'Ephèse. Philologus, évêque de Sinope. Olympus et Rhodion, qui furent martyrisés à Rome. Lucius, évêque de Laodicée, en Syrie. Jason, évêque de Tarse. Sosipatre, évêque d'Iconium. Tertius, évêque d'Iconium. Erastus, évêque de Panellas. Quartus, évêque de Berytus. Apollo, évêque de Césarée. Cephas. Sosthènes, évêque de Colophonia. Tychique, évêque de Colophonia. Epaphrodite, évêque d'Andriace. Caesar, évêque de Dyrrachium.
Marc, cousin de Barnabas, évêque d'Apollonia. Justus, évêque d'Eleutheropolis. Artemas, évêque de Lystra. Clément, évêque de Sardaigne. Onésiphore, évêque de Corone. Tychique, évêque de Chalcédoine. Carpus, évêque de Berytus en Thrace. Evodus, évêque d'Antioche. Aristarque, évêque d'Apamée. Marc, aussi appelé Jean, évêque de Bibloupolis. Zénas, évêque de Diospolis. Philémon, évêque de Gaza. Aristarque et Pudes. Trophime, qui fut martyrisé avec Paul.

 



17/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 679 autres membres