Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Saint Tugdual de Saint Dolay

 Saint Tugdual de Saint Dolay

Père du monachisme Celtique

1917-1968

Fête le 11 août



En 1955, un ermite vint s'installer dans un humble bocage breton, au sein du "bois Juhel". L'endroit était marécageux, couvert par les eaux en hiver. Divisé en petits lopins de terre séparés par des haies naturelles, les petits propriétaires qui l'exploitaient élevaient quelques vaches laitières et cultivaient quelques arpents. Un menhir toujours en place, rappelait qu'autrefois, les hommes considéraient cette terre comme un lieu sacré. L'ermite s'appelait le Père Danyel. Il voulut, en ce coin de basse-Bretagne, consacrer sa vie à la contemplation. C'était un homme rude et bon qui rayonnait la joie de l'Esprit-Saint.


Les premiers temps


C'est poussé par l'Esprit-Saint qu'il choisit cet endroit pour y prier Dieu. Les premiers temps, il vécut très pauvrement dans une hutte de branchages. Les habitants alentours lui apportaient de quoi se nourrir. Puis on lui bâtit une petite chapelle en bois. Il dédia son ermitage à la Sainte Présence. Avec le temps, il finit par avoir un ermitage en dur mais il ne put achever la petite chapelle attenante dont on peut encore voir le clocheton et la croix celtique qui le dominent. Autour du prêtre-moine une petite communauté de l'Église Orthodoxe Celtique s'assembla.


L 'évêque-abbé


L'intuition prophétique de cet homme était de restaurer la spiritualité du monachisme celtique et la tradition des évêques-abbés. Il fut élu évêque et prit le nom de Tugdual, l'un des Sept Saints Protecteurs de Bretagne. Le Seigneur le dota de nombreux charismes et dons naturels. Il était poète, prédicateur de talent, connaissait fort bien la théologie et possédait le don de guérison. On venait lui rendre visite, parfois de loin, dans l'espoir d'obtenir des grâces. Beaucoup s'en retournaient exaucés. Il écrivit également, dans une vingtaine de cahiers, de nombreux commentaires de l'Ecriture. Ses enseignements font actuellement l'objet d'une étude en vue de leur publication.


Le saint ermite canonisé


Ayant rassemblé une grande quantité de témoignages sur sa vie, l'Église canonisa le père Tugdual en 1996. Comme de nombreux saints, il avait une personnalité à la fois attachante et déroutante. Il pouvait incarner la rudesse d'un prophète des temps bibliques ou la tendre compassion du Christ devant la misère humaine. Il savait enseigner la parole de Dieu avec l'autorité du théologien ou se conduire en fol-en-Christ sous la mouvance de l'Esprit-Saint. Sa santé était fragile et il savait que sa vie serait brève. Il n'en mena pas moins une vie ascétique où le jeûne et la prière (il récitait le psautier en entier chaque jour) côtoyaient la pauvreté et l'humidité récurrente du lieu. Cependant, il souffrit aussi de la part des hommes bien des humiliations et persécutions. Son œuvre missionnaire connut de grandes adversités, mais il put établir une Église locale et poser les fondations de la grande tradition de l'Église Orthodoxe Celtique


La fin ... et le commencement


Lorsqu'il mourut, le 11 août 1968, à l'âge de 51 ans, miné par la maladie, son œuvre semblait encore bien fragile. L'ermitage fut abandonné et un épais roncier l'envahit, Il laissait un clergé et un petit troupeau dispersé, mais Dieu veillait sur l'avenir de la fondation. Avant de rendre son âme à Dieu, le saint homme avait reçu la révélation que son œuvre ne serait pas perdue. Il avait prédit que, dix ans après sa mort, des moines reviendraient relever l'ermitage et fonder un monastère qui continuerait la mission qu'il avait commencée.

"J'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer et, disposant de peu de puissance, tu as gardé ma parole sans renier mon Nom." (Ap 3, 8).

Prières 


Tropaire de saint Tugdual le Jeune


Très-bienheureux père Tugdual le Jeune, toi le fou-de-Dieu, blanche lumière de Koad-Juhel, digne imitateur des anciens évêques de Celtie, toi l'inspiré, le faiseur de miracles en faveur du peuple, toi qui te riais des fausses valeurs du monde en dérive, maître d'espérance et de force, nous te rendons hommage.


Ô hardi nautonier, tu chantais l'arbre de vie dans les tempêtes. Siégeant sous le chêne, aux âmes assoiffées de miséricorde, tu révélais les secrets de l'autre monde sans fin. Ô très-saint père Tugdual, prophète de la Sainte-Présence, intercède pour nous auprès du père, et prie-le d'épargner nos âmes.


Prière de Saint Tugdual


Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ, notre bon Pasteur. Dans Ton admirable vigilance, daigne étendre sur l'humble créature de Ta Sainte Présence un peu du manteau de Ta grande pitié; donne-lui ce grain de sénevé de la foi vivante qui soulève les montagnes. Accorde-lui cette invincible espérance qui ne trompe pas. Allume en son cœur un amour ardent et inlassable de Dieu et de tous les hommes. Rends-le dévoué à Ton Saint Service, fervent dans l'action de grâces, attentif dans l'adoration, assidu à la louange et garde-le toujours dans l'humilité d'une parfaite repentance. Apprends-lui la sagesse du gouvernement et mets dans sa bouche la parole de vérité pour la gloire de Ton Saint Nom tout honorable et magnifique. Maintenant et toujours et au siècle des siècles. Amen.


Neuvaine à Saint Tugdual le Jeune


Bienheureux Tugdual, vois tes enfants rassemblés en ton souvenir et dans la fidélité à tes enseignements. Tu n'as cessé, dans l'incompréhension et les persécutions quotidienne, de souligner avec force et sans relâche le caractère d'Absolu qui devait orienter notre vie. Toi, le pèlerin de l'Absolu, entends notre prière; veille sur nous; intercède pour nous et ravive en nous un feu brûlant d'amour pour notre Seigneur et Maître et qu'il irradie tout autour de nous. Rappelle-nous sans cesse que, dans notre vie quotidienne, tout est relatif et qu'il ne peut y avoir quelque intérêt que vécu dans la lumière de la Sainte Trinité et pour sa seule Gloire. Amen.


Saint Tugdual de Saint Dolay, priez pour nous!


Texte extrait du site www.orthodox.ch



Photos de Saint Tugdual de Saint Dolay,

cliquer sur le lien suivant:

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2007/12/13/7222442.html


Pour approfondir

www.orthodox.ch

 

Dernière mise à jour de la page: le 1er juillet 2008

 



13/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 660 autres membres