Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Saint Pio de Pietrelcina

Saint Pio de Pietrelcina

Image vivante de Jésus Crucifié

1887-1968

Fête le 23 septembre

 

Francesco Forgione, né le 25 mai 1887 à Pietrelcina en Italie, entré dans la Vie le 23 septembre 1968 à San Giovanni Rotondo, plus connu sous le nom de Padre Pio, fut un Prêtre de l'Ordre des Frères Mineurs Capucins. Il reçoit le nom en religion de Pio à son entrée dans l'Ordre des Frères Mineurs Capucins. IL a été Canonisé par le Pape Jean Paul II en 2002. Il est avec Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Saint François et Sainte Claire d'Assise et la Bienheureuse Marie-Céline de la Présentation, Saint Patron de ce blog.

 

Baptisé en l'église Sainte Anne de Pietrelcina le 26 mai 1887, le lendemain de sa naissance, ses parents sont assez pauvres, mais profondément chrétiens. Son père, faute de travail, émigrera aux Etats Unis, pour subvenir aux besoins de la famille. Il mène une jeunesse simple et pieuse durant laquelle il vécut des expériences mystiques: dès son plus jeune âge, il voit la Sainte Vierge, mais croyant naïvement que c'était pour tout le monde pareil, il n'en parlera que bien des années plus tard. Ressentant l'appel du Seigneur, il entre dans l'Ordre des Frères Mineurs Capucins le 6 janvier 1903, puis, il est ordonné Prêtre en la Cathédrale de Bénévent le 10 août 1910. Nommé Prêtre à Notre Dame des Anges de Pietrelcina, c'est là que le 20 septembre 1910, il reçoit les stigmates invisibles et non permanents et le 26 août 1912, sera transpercé par un dard de feu. Pendant la seconde guerre mondiale, il est appelé sous les drapeaux et servira, entre 1917 et 1918, le corps médical.

 

Durant toute sa vie, il subit quotidiennement les attaques physiques et morales de Satan, dont les "cosaques" comme il les surnommait, venaient la nuit, pour le frapper et tout saccager dans sa cellule, faisant un tel vacarme que tout ses confrères du monastère l'entendaient et que, terrifiés par ces faits, certains Frères demandaient leur mutation... C'est plus précisément la veille de conversions importantes queSatan et ses légions se manifestaient, car le Padre Pio, au Confessionnal ou il officiait pendant des heures, des journées entières, arrachait des âmes au péché, les rammenant, tel le bon pasteur, sur les sentiers de la Vérité et cela ne plaisait pas au Démon qui venait se venger. L'exemple le plus célèbre des attaques nocturnes de "barbe bleue", comme il le surnommait est la violente giffle qu'il lui infligean et dont le Padre porta plusieurs jours après les marques.  Parmi les célèbrités qui vinrent le trouver et le consulter à Pietrelcina, nous trouvons au certain Karol Wojtyla, Archevêque de Cracovie, qui devint un certain Jean Paul II et qui se souviendra tout le reste de sa vie de cette confession... Le Padre Pio avait le don de lire dans les consciences comme dans un livre ouvert et ce faisant, en confession, il arrachait l'aveu des péchés, et Jésus n'était généralement pas loin de lui pour lui conseiller les pénitences à faire.

 

Il avait en horreur les chrétiens tièdes, pour lesquels il était impitoyables, de manière à les réveiller. Certains se rappellent des giffles qu'il leur mettait en pleine figure et qui les firent réagir, soit dans la tiédeur de leur foi, ou dans le manque de convictions, tel le Père Jean Derobert, qui, riant au nez du Padre Pio, à la question qui lui était posée sur la croyance aux anges gardiens, après giffle reçue, y crut et y croit encore et qui est devenu l'un des plus illustres fils spirituels du Padre Pio. Il raconte cette expérience dans son excellent "Padre Pio, transparent de Dieu", aux Ed. Hovine. A ceux qui lui reprochent cette sévérité, je répondrai, selon les dires du Padre Pio lui-même, c'était Jésus qui lui conseillait les "pénitences", et quand l'on en voit les fruits, c'est vrai que cela n'était pas en vain, étant donné que le Seigneur nous connaît mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes... Et puis Padre Pio c'est Padre Pio!

 

L'on peut très facilement considérer qu'il est l'un des, si ce n'est pas le plus grand saint thaumaturge du 20e siècle, car, il accomplit de son vivant une multitude de miracles, tous aussi extraordinaires les uns que les autres en présence d'une foule de témoins et en plus, il avait le don de bilocation, c'est-à-dire, que son âme quittait son corps un court instant pour apparaître dans un lieu, à une personne qu'il ne connaissait pas et où il n'avait jamais mis les pieds. Je pense par exemple à une personne des Etats Unis, qui vit un jour un moine de petite taille arriver devant elle et disparaître aussitôt, ne connaissant pas le Padre Pio, c'est en voyant son portrait dans un journal qu'elle le reconnut...

 

Il fut violemment critiqué par son Ordre et ses supérieurs l'obligèrent à cesser toutes activités publiques, célébrant la Sainte Messe en sa cellule. Quand il célébrait la messe, avec une foi, une piété et une ferveur très grande qui édifiait tout son entourage, restant parfois pendant des heures entières en adoration profonde du mystère de l'Incarnation, de la Passion, ce n'était généralement que par un petit coup de coude ou ar obéissance qu'il pouvait retrouver ses esprits. Ayant reçut la transverbération de son coeur, comme Sainte Thérèse d'Avila, le 5-6 août 1918 et ayant recu de Jésus Crucifié les stigmates visibles de la Passion le 20 septembre de la même année, stigmates qu'il gardera jusqu'à la fin de sa vie, Padre Pio revivait quotidiennement, physiquement, dans sa chair, la Passion de Jésus. Les plaies qu'il portait aux mains, aux pieds et aux côtés, avaient la particularité de dégager une odeur suave. En 1940, il ébauche les plans de la "Maison pour soulager la souffrance", hôpital qui verra le jour à San Giovani Rotondo en 1956 et qui soigne les gens avec de la haute technologie, entièrement finacé par les dons des fidèles.

 

Padre Pio fit aussi bâtir une nouvelle église pour son couvent qui fut consacrée le 2 juillet 1959. Il fonda aussi une oeuvre de groupes de prières, existant encore, dirigée par ses fils spirituels. qui eut à subir de violentes persécutions de la part des ecclésiastiques. 

 

Face au scepticisme rencontré quand à ses stigmates, deux enquêtes furent menées par le Saint Siège, qui aboutirent à leur authenticité. Tous les doutes s'estompirent quand, après son entrée dans la Vie, le 13 septembre 1968, les marques de la Passion disparurent miraculeusement, laissant une peau fraîche et rose, comme s'il n'y avait rien eu.  Le Padre Pio est un saint  et une personnalité extraordinaire, un maître spirituel et un formidable et puissant intercesseur, prions-le bien, qu'il nous accorde du Coeur Sacré de Jésus, toutes les grâces dont nous avons besoin.  



23/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 684 autres membres