Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Saint Maximilien-Marie Kolbe

 Saint Maximilien Kolbe

Le Chevalier de l'Immaculée

1894-1941

Fête le 14 août


Maximilien naît dans un village de la Province de Lodz, en Pologne, le 8 janvier 1894, au foyer de Jules et Marianna Kolbe. Ses parents, tertiaires Franciscains, travaillent comme tisserands. Il est le second de trois fils. Les motifs profonds qui gouverneront toute sa vie lui apparaissent dès son plus jeune âge car, à 10 ans environ, il vit l'épisode qui fonde le reste de son existence.


Les deux couronnes


Un jour, sa mère s'écrie auprès de l'enfant au tempérament particulièrement vif et bouillant : « Mon pauvre enfant, qu'est ce que tu deviendras plus tard ? » C'est un « meneur » auprès des camarades ; il a beaucoup « d'idées » qui ne sont pas forcément du goût de ses parents dont il éprouve souvent la patience ! La réprimande de sa mère provoque chez Maximilien, qui s'apelle alors Raymond, une véritable crise d'âme. Mais, depuis ce temps là, son comportement s'en trouve considérablement changé ; il devient très sage et obéissant. Surprise de la transformation, la maman s'aperçoit qu'il disparaît souvent derrière l'armoire où se trouve un petit autel dédié à Notre-Dame de Czestochowa. Devant les interrogations de sa mère, Maximilien lui répond : « Quand tu m'as grondé, j'ai beaucoup demandé à la Vierge de me dire ce que je deviendrai. Elle m'est apparue tenant dans ses mains deux couronnes, l'une blanche, l'autre rouge. Elle me regardait avec tendresse et d'un geste semblait m'inviter à choisir. La signification du blanc est que je devrai persévérer dans la pureté et le rouge, que je devrai devenir martyr. J'ai répondu que je les acceptais toutes les deux. Alors, Elle m'a regardé avec douceur et Elle disparut. » Il ne parlera plus jamais de la rencontre mystérieuse, mais toute sa vie en sera orientée, illuminée. La Vierge Marie est à ses côtés et cela lui suffit. Il recourt à Elle pour tout. Elle est sa confidente et sa Reine. En lui va mûrir le désir d'une vie sacredotale et religieuse…


Le chevalier de l'Immaculée


Raymond entre chez les Fransciscains de Lwow pour poursuivre ses études secondaires. Il y prend l'habit, le 4 septembre 1910, ainsi que le nom de Maximilien. Il fait ses vœux définitif le 1er novembre 1914. Elève remarquablement doué ses supérieurs l'envoient faire son Noviciat à Rome. Le 17 octobre 1917, toujours à Rome, il fonde en compagnie de 6 amis étudiants et avec la permission de ses supérieurs la « Milice de l'Immaculée » ou « Chevalerie de l'Immaculée » consacrée à la conversion des pécheurs. Il désire amener le plus grand nombre et chaque âme en particulier au Cœur de Jésus par l'intermédiaire de l'Immaculée. Son âme chevalesresque entend ouvrir un combat spirituel au Nom de Celle « qui a écrasé la tête du serpent » et dont il se fait un point d'honneur d'être le serviteur. Il reçoit l'ordination sacerdotale, le 28 avril 1918, à Rome. Il a 24 ans. En juillet 1919, il rentre en Pologne, « à tel point consumé par la tuberculose que les médecins llui donnaient tout au plus trois mois à vivre » , il est contraint de faire un long séjour en sanatorium, à Zakopane . IL ne vivra plus désormais qu'avec un quart de poumon, mais cela ne l'empêche pas de se donner tout entièrement dans son intense travail de propagation du mouvement de la Chevalerie de l'Immaculée. D'après des témoins, il « sait dire à chacun ce qu'il faut et possède un vrai don pour atteindre les incroyants. » Il commence en janvier 1922 la publication du bulletin : Le Chevalier de l'Immaculée qui est imàprimée à 70 000 exemplaires dès 1927. Les locaux deviennent alors très vite trop petit.C'est alors que le Prince Drucko-Lubecki lui donne, près de Varsovie, le terrain où il fondera le 8 décembre 1927, le Monastère de Niepokalanow : la Cité de l'Immaculée.


Un miracle permanent


L'œuvre ainsi lancée ne s'arrêtera plus ! Maximilien Kolbe rappellera souvent que l'œuvre n'est pas un but en soi, mais seulement un moyen. Le but est l'Amour de Marie et, par Marie, l'Amour du Divin Cœur de Jésus. En 1930, il partit au Japon avec quatre frères. Il imprime très rapidement une vresion japonaise du Chevalier de l'Immaculée alors qu'il ne connaît pas encore la langue ! Il fonde, un an après leur arrivée, un monastère à Nagasaki, réplique Japonaise de Niepokalanov. Le terrain se trouve sur une longue crête dans le sens opposé à la ville et à l'ensoleillement : personne ne comprend ce choix. Mais après le cataclysme de la bombe atomique, il retera seul intact et personne ne périra dans l'enceinte du Couvent qui avait été baptisé à sa fondation Mugenzaï no Sono : Le Jardin de l'Immaculée… Le choix du lieu devient alors compréhensible ! En 1935, Maximilien décide alors d'imprimer en Pologne un journal Caholique quotidien alors que les quotidiens se font rares à l'époque. Les œuvres du Père Kolbe prennent un essor prodigieux. Si le Chevalier de l'Immaculée a commencé modestement avec un tirage de 5000 exemplaires, il arrive à un tirage d'1 000 000 d'exemplaires en 1939 ! D'autres publications s'ajouteront au fil des ans ainsi qu'une station radio qui sera inaugurée le 8 décembre 1938. Il y a même une station de chemin de fer propre au monastèrepour alimenter la Cité ainsi que des équipements médicaux et des sapeurs pompiers parmi les Frères Franciscains. En 1939, le Monastère loge plus de 700 religieux ! Tous ces moyens sont faits pour « porter l'Immaculée dans els maisons afin que les âmes en s'approchant de Marie reçoivent la grâce de la conversion et de la sainteté. » Dans le même temps, Maximilien n'insistera jamais autant sur la primauté souveraine de la vie de prière et de charité.


Martyr de la Charité


Dans la spiritualité du Père Kolbe, nous retrouvons un point essentiel. C'est la consécration totale de soi-même à l'Immaculée pour devenir toujours davantage ses instruments. « Dans le nouveau Couvent, notre sacrifice devra être total. La vie religieuse devra y fleurir dans la plus parfaite observance, particulièrement dans la pratique de l'obéissance. Il y aura selon l'esprit Franciscain , beaucoup de pauvreté, de travail, de souffrances et de privations. » Telles sont les paroles d'envoi de la nouvelle fondation ! Maximilien est le premier à montrer l'exemple. Il s'oublie totalement pour la cause de l'Immaculée, pour ses frères, pour les pécheurs et tous les incroyants. Les évènements ne feront que confirmer sa Charité toute surnaturelle, reçue des mains de l'Immaculée, jusqu'à l'héroïcité. Le 19 septembre 1939, Maximilien connaît une première fois les Allemands. Il est miraculeusement libéré le 8 décembre 1939, et rejoint Niepokalanow, pillée, mais non complètement détruite. La Cité abritera jusqu'à 3000 polonais. Hostiles à ces activités, les Nazis ferment la Cité et le Père Kolbe est arrêté de nouveau, le 17 février 1941, par la Gestapo. Son influence, son rayonnement dérangent… Transféré à Auschwitz, il sera le prisonnier N° 16670. Toujours calme, il se donne pour topus. Il confesse et célèbre la Messe clandestinement. En juillet 1941, il y a une évasion dans le camp. 10 hommes sont alors choisis pour être enfermés dans un bloc, condamné à mourir de faim et de soif, dont François Gajownicsek, marié et père de famille. « Je suis Prêtre Catholique Polonais, je suis vieux, je veux prendre sa place parce que'il a femme et enfants… » Par ces paroles, Maximilien s'offre librement au martyr pour remplacer cet homme. Les condamnés entrent dans le bunker de la mort. Ils sont complètement nus et vont souffrir le supplice durant 3 semaines… Jusqu'au bout, le Père Kolbe encourage, console, accompagne les mourants. A leur stupéfactions, les sodats Allemands entendent « chaque jour des prières récitées à haute voix, le chapelet et des chants religieux… » Le 14 août 1941, veille de l'Assomption de la Vierge Marie, Maximilien est le seul surviva,t. Il tend lui-même son bras à la piqûre mortelle et regarde avec amour son bourreau. Un employé du bunker témoigne : « Lorsque je revins un peu plus tard, il avait cessé de vivre mais il me paraissait vivant… Tout le visage était rayonnant… Son corps était net et on aurait dit qu'il répandait la lumière… » Le Père Kolbe avait exprimé un souhait : « Je voudrais que mes cendres soient dispersées aux quatres coins de l'horizon. » Son corps sera brûlé dans le four crématoire d'Auschwitz et disséminé…


Un message pour aujourd'hui


Deux points se retrouvent constamment dans la vie et les paroles du Père Kolbe. C'est la consécration de soi à la Trinité par les mains de la Vierge Marie et un zèle missionnaireutilisant tous les moyens techniques et médiatiques qui sont à sa disposition pour l'annonce du Royaume, particulièrement auprès des incroyants. S'il vivait dans la pauvreté, «rien n'était assez beau, ni assez moderne pour répandre la Parole du Seigneur et le culte de l'Immaculée. », témoigne le Frère Constant de Niepokalanow. Saint Maximilien Kolbe prolonge en cela Saint Louis Marie Grignion de Montfort. Ils ont tous les deux senti la profondeur des leins qui unissent Marie à l'Esprit Saint et le rôle de Marie dans sa Maternité et dans la préparation du retour glorieux du Christ. Mais il y a, entre eux deux, quelque chose de nouveau : la proclamation du dogme de l'Immaculée-Conception le 8 décembre 1854 et les apparitions de Lourdes en 1858. Le Père Kolbe est peut-être la plus belle réalisation de la prophétie de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort concernant « les apôtres des derniers temps ». On sait aussi combien il est impressionné par Lourdes et la manière dont Marie s'est présentée à Bernadette comme « l'Immaculée Conception ». Elle est l'Immaculée en raison de sa maternité mais aussi comme Epouse et Temple du Saint Esprit. Saint Maximilien Kolbe dira que « notre époque est l'époque de l'Immaculée, comme d'autres disent que c'est l 'époque du Saint Esprit. » Paul VI nous demande de mieux approfondir la relation intime entre Marie et l'Esprit-Saint et Jean Paul II disait que « Marie est pétrie par l'Esprit Saint. » Le jour de sa canonisation, Maximilien Kolbe est appelé par ce dernier « Prophète d'une nouvelle ère mariale. » C'est bien dans cette ère que nous somems plongés. Suite au Concile atican II, beaucoup de communautés nouvelle dont la Communauté des Béatitudes, ont vu le jour et sont des communautés mariales, dans certaines maison, l'on récite l'acte de consécration de Saint Maximilien Kolbe, tandis que dans d'auters maison de cette même communauté des Béatitudes est récitée l'acte de consécration de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort. En Marie, nous pouvons mieux nous laisser « immaculiniser » et devenir davantage transparents à la grâce de l'Esprit pour être ces « apôtres des derniers temps », bien faibles, amis qui s'en remettent à Celle qui a « écrasé la tête du serpent. »


Texte extrait du journal « Feu et Lumière », N° 218 de juin 2003


Prière

Dieu qui as mis au cœur de Saint Maximilien Kolbe un ardent amour pour la Vierge Immaculée et un dévouement qui l'a conduit à donner sa vie pour son prochain, accorde-nous, par son intercession, de nous dépenser pour Ta Gloire au service des hommes en imitant Ton Fils jusqu'à la mort. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.


(Oraison de la Messe de Saint Maximilien Kolbe du 14 août)


Prière à Saint Maximilien Kolbe

Saint Maximilien Kolbe, Fils de Saint-François et de Sainte Claire d'Assise, toi dont le plus grand désir était de conduire le plus grand nombre des âmes au Divin Cœur Sacré de Jésus, par les mains de Marie Immaculée, nous t'en supplions, écoute nos prières. Toi qui es si puissant sur les cœurs Unis de Jésus et de Marie, daigne demander au Seigneur et à Sa Mère, de nous donner la flamme dont tu étais consumé pour la conversion des pécheurs, afin de pouvoir, à ta suite, préparer le retour en Gloire de Jésus et l'avènement du triomphe de Son Cœur Sacré, en ces temps si troublés dans lesquels ta mission ne saurait qu'être actuelle. Donne nous sans de toujours penser, à ton exemple et à ta suite, au Seigneur, qu'Il soit l'unique centre de notre vie. Nous te demandons aussi, daigne convertir, comme tu su si bien le faire, tous ceux qui ne croient pas en Jésus, qui ne veulent pas le connaître, que tous puissent avoir la joie et la grâce de connaître Jésus, Fils de Dieu. Nous t'en supplions, exauce les intentions que nous te présentons très humblement, si cela n'est aps contraire au bien de nos âmes et à la Gloire de Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. Amen.

 

Gallerie de photos de Saint Maximilien-Marie Kolbe,

cliquer sur le lien suivant:

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2007/12/12/7213548.html

 

Dernière mise à jour de la page: le 11 juin 2008

 



15/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 681 autres membres