Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Notre Dame de Verdelais

 Notre Dame de Verdelais

plus de 900 ans de dévotion mariale

Diocèse de Bordeaux


C’est en 1112 que Géraud de Graves , chevalier natif de Saint Macaire , édifia la première chapelle dans laquelle il plaça la première statue de la Vierge . Un jour pendant la première Croisade , à la tête d’une soixantaine de cavaliers se rendant à Bethléem , il tomba dans une embuscade . Implorant le ciel afin qu’il sorte vainqueur de cet affontement , il fit vœu que si la victoire lui était donnée , il érigerait à son retour en terre de Gironde une chapelle en l’honneur de la Vierge Marie . La victoire fut aussi élatante qu’elle parassait inespérée . De retour en Gironde , il n’oublia pas son vœu . Dans cette première chapelle édifiée dans la forêt du Luc , la ptemière chapelle prit le nom de Notre Dame du Luc . Géraud de Graves se fit ermite , il meurt vers 1159.


Les moines granmontains acceptèrent de s’installer dans la retraite du Luc . Très actifs , ils édifièrent le premier couvent près de la petite chapelle de Géraud de Graves . Les foules se mirent à vénérer intensément la Vierge de Bethéem de Géraud de Fraves. Le premier miracle retentissant advint en 1185. Un jeune homme retrouva la vue dans la chapelle . Les pèlerins affluèrent de toute l’Aquitaine , de la Charente , etc…On dit que Richard Cœur de Lion voni prier au sanctuaire… La Guyenne était anglaise… Les moines durent édifier une plus grande chapelle .


Les XIII et XIV e siècles connurent des guerres continuelles entre les rois de France et d’Angleterre. Finalement le couvent de Verdelais est ruiné. C’est Isabelle de Foix fixée au Château de la Benauge en 1390 qui relèvera le sanctuaire de Verdelais , par dévotion mariale. La statue de Géraud de Graves ayant disparue , elle fit placer une nouvelle statue dans la chapelle , celle qui aujourd’hui encore se trouve dans la Basilique. Ce don retenu par la tradition orale sous la forme d’une charmante légende : c’est sous une pierre , devant laquelle la mule de la comtesse s’arrêta un jour , refusant d’aller plus loin , que l’on découvrit la statue de la chapelle , cachée là pour éviter les pillards . Le lieu pù se déroula cette scène demeure toujours , il est connu aujourd’hui sous le nom de « pas de la mule » que les habitués de Verdelais connaissent bien.


Le XVIe siècle devait amener les guerres de religion . Le sanctuaire en souffrit beaucoup . Les grandmontains formaient les petits prieurés et il semble que la chapelle ait fini par être délaissée . Les paysans cachèrent la statue qu’il vénéraient jusqu’au retour du calme.


Le XVIIe siècle fut pour Verdelais un grand siècle. C’est en 1609, que le Cardinal de Sourdis demanda aux Célestins de bien vouloir prendre la charge du sanctuaire . Les Celestins arrivèrent en 1627. Ils demeurèrent au sanctuaire jusqu’en 1778. Deux chapelles en forme de transept furent construites ainsi que deux cloîtres. C’est vers cette époque que la statue de la Vierge fût parée de vêtements. En 1666 le chœur prit l’aspect actuel.


Peu à peu toutes les parois du sanctuaire se couvrirent d’ex voto , de béquilles , de tableaux et laissés en reconnaissance par les pèlerins . On affluait à Verdelais en caravanes , en charrettes , à dos de mules ou en bateaux depuis le port de la Garonnelle à Aubiac . Bordeaux envoyait toujours de plus gros effectifs . Verdelais était le sanctuaire le plus populaire de tout le sud ouest !

Au XVIIIe siècle , les Célestins quittent Verdelais et laissent leur couvent être vendu aux enchères . Sous le règne de Louis XV , la lutte anti religieuse battait son plein ; c’est lui qui fit fermer le couvent de Verdelais . La révolution n’eût donc pas l’occasion de chasser les religieux de Verdelais . Lorsque la tourmente s’apaisa , la chapelle de Verdelais devint église paroissisale et les pèlerins revinrent.


Au XIXe siècle , Mgr d’Aviau est Archevêque de Bordeaux . Il demande au Bienheureux Guillamume Joseph Chaminade , fondateur des Marianistes , d’envisager la ralance du pèlerinage , ils ne viendront pas . C’est le Cradinal Donnet qui demandera à Jean Claude Collin , fondateur des Maristes , quelques uns de ses religieux pour prendre en charge paroisse et pèlerinage. C’est également le Cardinal Donnet qui fit agrandir l’église , ajouta le clocher et le chemin de Croix qui grimpe la colline de Cussol . Le couronnement de la Vierge eut lieu le 2 juillet 1856 et c’est en 1924 que l’église de Verdelais devint basilique mineure ; les maristes demeurèrent à Verdelais en 1990 et sont actuellement remplacés par les Pères Passionistes de la Province de France.


Les pèlerinages à Verdelais


2 juillet : anniversaire du couronnement de Notre Dame de Verdelais

15 août : fête de l’Assomption

8 septembre : Fête de la nativité de la Vierge Marie

8 décembre : fête de l’Immaculée Conception de Marie


Renseignements


Mr le Recteur du Sanctuaire de Notre Dame de Verdelais

F- 33490 Verdelais (France)



24/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 660 autres membres