Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Notre Dame de la Divine Providence

 

Notre Dame de la Divine Providence

Le 3e samedi d'octobre


La Dévotion à Notre Dame, Mère de la Providence Divine est intimement liée à l'histoire de la fondation de la Congrégation des Barnabites à Rome.

En 1611, pendant la construction de l'église située dans la rue Charles Catinari, consacrée à Saint Charles Borromée, les Barnabites se trouvaient en de très graves difficultés financières, et ils furent contraints d'arrêter la construction de l'église. Blaise Palma, Prêtre, décida de faire un pèlerinage à Lorette afin de prier Notre Dame d'intercéder. Il était convaincu que le Seigneur ne resterait pas sourd à ses prières.

Au retour du pèlerinage, la grâce désirée se produisit: les Père reçurent providentiellement la somme d'argent nécessaire pour continuer la contruction de leur église, travaux qui prirent fin en 1650. Souhaitant, pour les générations futures, marquer cette intevention de la Vierge Marie, le Père Palma en écrivit le compte-rendu, qu'il plca dans les archives de la paroisse, dans ses écrits, il recommandait à tous ceux qui se trouvaient dans de grandes diffucltés de recourir et d'avoir confiance envers la Vierge Marie.

Un deuxième événement fut très décisif pour la dévotion des Pères Barnabites envers Notre Dame de la Divine Providence. En 1659, forcés d'abandonner leur deuxième maison de Rome, les Barnabites souhaitèrent enlever une partie d'un mur sur lequel avait été peinte une image miraculeuse de la Vierge Marie. En 1663, quand un architecte essaya de le placer au-dessus de l'autel de leur église, il se cassa et tomba en mille morceaux.

Pour se faire pardonner, l'architecte offrit aux Pères une magnifique peinture de la Vierge Marie tenant l'enfant Jésus dans ses bras. Cette peinture avait été réalisée par un disciple de Raphaël, Scipion Pulzone, plus connu sous le nom de Gaëtan. Cette peinture fut placée dans un oratoire au premier étage de la Cure de la Rue Charles Catinari, derrière l'autel principal. Les Barnabites se recceuillaient là quotidiennement pour la récitation de l'Office Divin et pour la répétition de leurs chants religieux.

Le Père Januarius, Barnabite, découvrit un jour, les écrits du Père Palma dans les archives de la Communauté. Il fut frappé par son amour confiant, sa foi animée et sa gratitude envers la Mère de Dieu et fut porté par un désir très fort de propager la dévotion à Notre Dame de la Divine Providence. Ainsi, par lui, la Dévotion à Notre Dame, Mère de la Divine Providence, fut reconnue, approuvée et encouragée. Par un décret du Supérieur Général des Barnabites, le PèreNisser, du 5 août 1896, tout Barnabite doit avoir en sa chambre une représentation de Notre Dame de la Providence Divine. Elle est la Vierge des Barnabites.

Sur l'image, les doigts de l'Enfant étreignent avec confiance ceux de Marie. Pour les Barnabites, cette pose est un symbole de la source sacrée de la puissance de la Mère de Dieu. L'enfant semble dire: « Mère, je place en vos mains l'autorité pour agir en Mon Nom. . De Mon trésor infini, Vous devrez distribuer les bonnes grâces à tous ceux qui implorent Votre aide ». Telle est l'origine du titre de Notre Dame de Providence.



07/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 679 autres membres