Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Notre Dame de Kazan

Notre Dame de Kazan

L'âme de la Nation Russe

Fêtes le 8 juillet et le 22 octobre

 

A l'époque où Kazan était la capitale de l'empire mongol, Notre-Dame est apparue à une fillette de huit ans et lui parla d'une image sacrée qui avait été cachée sous l'autorité mongole et musulmane de Kazan. Les gens ne crurent la petite fille qu'après deux apparitions supplémentaires de Notre-Dame. Puis, à l'étonnement de tous, on trouva l'icône en parfait état sous les ruines d'un édifice entièrement brûlé. Cette image sacrée dégageait une importante sensation de "présence" qui inspirait la crainte chez la plupart de ceux qui l'ont vue. Il y eut des miracles, par exemple deux hommes aveugles de naissance qui recouvrèrent la vue. L'icône fut emportée dans une église de Kazan, dont le pasteur était saint Ermagen, plus tard patriarche de Moscou. L'un des plus grands saints de Russie lui apparut : saint Sergei qui lui confia que cette image sacrée de Notre-Dame de Kazan serait le point de ralliement des fidèles et qu'elle serait l'instrument qui servirait à sauver et à établir la nation russe.

 

Notre Dame de Kazan et l'âme de la nation russe

 

On peut dire qu'au moment où l'image sacrée de Notre-Dame apparut sous les ruines de l'édifice entièrement brûlé de Kazan, "l'âme de la Russie parut aussi". La nation russe était née bien qu'elle n'eût le premier tsar que cinquante ans plus tard. En 1613, l'icône de Kazan fut transportée à Moscou et enchâssée dans la basilique située en face du Kremlin connu sous le nom de "Place Rouge". Quand Pierre le Grand fit construire une nouvelle capitale dans le Nord, il décida de faire bâtir pour l'icône de Kazan une magnifique église de même style que la basilique Saint-Pierre à Rome. Le transfert de l'icône de Moscou à la nouvelle capitale suscita une réaction à l'échelle nationale. Alors le tsar en fit faire une belle copie et laissa l'icône dans son église originale sur la Place Rouge.

 

En 1917, lorsque les communistes prirent le pouvoir, ils concentrèrent leur attention sur l'icône de Kazan, considérée comme l'expression de "l'âme du peuple russe". La grande cathédrale de Notre-Dame de Kazan de Petrograd, devenue Leningrad, fut transformée en musée athée. Cela devint le centre officiel de l'athéisme militant dans le monde... La Basilique de Notre-Dame de Kazan sur la Place Rouge fut détruite. Les Rouges voulaient prouver que Dieu n'existe pas en détruisant l'église de la Libératrice et Protectrice de la Sainte Mère Russie.

 

A l'étonnement de tous, lorsque les communistes essayèrent de construire un autre édifice à l'emplacement de l'église de Notre-Dame de Kazan à Moscou, il y eut des accidents répétés, à tel point qu'en définitive les ouvriers refusèrent de construire à cet endroit. On transforma l'emplacement en un petit parc simplement recouvert de gazon. C'est le seul endroit "ouvert" entourant la Place Rouge, à quelques centaines de mètres de la tombe de Lénine! Certaines personnes l'appellent le "miracle" vert de la Place Rouge.

 

De l'autre côté de l'Europe, à Fatima ...

 

Au moment où les athées prenaient le pouvoir en Russie, Notre-Dame apparaissait aux trois petits bergers de Fatima. Le seul pays qu'elle cita en plus du Portugal fut la Russie. Elle prédit que l'athéisme se répandrait à travers le monde entier. Elle ajouta : "A la fin, mon cœur triomphera et la Russie sera convertie." Personne ne sait comment la précieuse et originale icône sur laquelle était centrée la dévotion du peuple russe à Notre-Dame "s'est évadée" de sa cathédrale et de la Russie.

 

Elle apparut lors d'une vente aux enchères d'objets précieux, en Pologne, après la première guerre mondiale et en fin de compte elle se trouva en 1950 sur le mur d'un château en Angleterre. Elle y fut découverte par une comtesse russe qui, en reconnaissant formellement l'icône originale à cause de la configuration des diamants et des rubis offerts par Catherine la Grande et Ivan le Terrible, tomba à genoux devant elle. On emporta l'icône au château de Windsor et le métropolitain Léonty, en exil à Paris, se rendit à Londres pour voir s'il s'agissait vraiment de l'original. A la vue de l'icône, il tomba à genoux et déclara joyeusement qu'il s'agissait bien de l'icône avec laquelle il avait célébré la sainte Liturgie à Moscou.

 

Quand Notre Dame de Kazan revient chez Elle...

 

En 1950, année sainte durant laquelle l'Assomption de Notre-Dame fut proclamée dogme de foi, John Haffert de l'Armée Bleue eut l'idée de construire un centre mondial à Fatima avec deux chapelles, l'une de style latin et l'autre de style byzantin pour symboliser l'Est et l'Ouest, l'unité et la paix promises par Notre-Dame. Entre temps, Pavel Bliznetsov, ancien officier des forces aériennes soviétiques, s'évade avec son avion. Il se rend à Rome et devient prêtre. Le cardinal Tisserant le propose comme aumônier du centre byzantin de l'Armée Bleue à Fatima. Ce vrai Russe voit grand. Il rejette le projet mentionné plus haut et fait faire le plan d'une église digne de Notre-Dame. Pour trouver les fonds nécessaires, il parcourt l'Allemagne et fait appel aux immigrés russes sans beaucoup de succès. Alors John Haffert et son équipe interviennent. Ils ont recours à Notre-Dame et à saint Joseph et ce n'est pas en vain... L'église byzantine est aujourd'hui une réalité. C'est là que l'icône de Notre-Dame de Kazan a été vénérée jusqu'à ce grand jour historique du 28 août 2004, où elle fut rendue au peuple russe par le pape Jean-Paul II en personne, le jour même de la fête de l'Assomption de la Vierge Marie, selon le calendrier liturgique julien des chrétiens d'orient.

 

Tropaire de Notre Dame de Kazan

 

Protectrice bien aimée, Mère du Dieu très-haut, implorez pour nous Votre Fils Jésus-Christ, notre Dieu, et faites-nous obtenir à tous le Salut, par Votre Puissante Intercession. O notre Souveraine et notre Impératrice, protégez-nous tous dans les dangers, dans les afflictions, dans les maladies. Succombant sous le poids de nos nombreux péchés, nous Vous prions avec l'âme humiliée et le coeur contrit, nous nous tenons prosternés en pluers devant Votre Image, pleins de confiance et d'espoir; accordez-nous d'être délivrés de tout mal, donnez-nous à tous la joie et le Salut, Vierge Mère de Dieu: Vous qui êtes la Sainte Protectrice de Vos serviteurs. Amen.

 

Gallerie de Photos et d'Icônes de Notre Dame de Kazan,

cliquer sur le lien suivant:

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2007/12/21/7307665.html

 

 



21/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 684 autres membres