Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Neuvaine de la Grâce

 La Neuvaine à Saint- François Xavier 

Appelée aussi Neuvaine de la Grâce


Saint François Xavier

Fête le 3 décembre


François Xavier naquit en Navarre à Xavier. Après de brillantes études au collège Sainte Barbe à Paris, il enseigna la philosophie avec un succès qui, en lui attirant les applaudissements, développa l'orgueil dans son cœur, Ignace de Loyola, converti était venu à Paris pour perfectionner ses études, et cherchant à recruter des compagnons d'élites pour jeter les bases de la Compagnie de Jésus, s'éprit d'amitié et d'admiration pour ce jeune homme, en lequel il n'eut pas de peine de reconnaître une âme capable de grandes choses : « Que sert à l'homme de gagner l'univers, s'il perd son âme ? » disait-il souvent à François Xavier, après avoir gagné sa confiance. Ce langage tout d'abord ne toucha pas le cœur du jeune ambitieux ; mais un jour enfin, la grâce acheva son œuvre, et Xavier fut terrassé comme Ignace. Le 15 août 1534, sept jeunes gens, parmi lesquels étaient Ignace de Loyola et François Xavier, prononçaient leurs vœux dans la chapelle du Martyrium de Montmartre. La Compagnie de Jésus était fondée.- Quelques années plus tard, François Xavier, devenu Prêtre, sanctifié par les jeûnes et l'oraison, était prêt pour sa mission providentielle. Il avait souvent été averti, par de songes mystérieux qu'il devait être l'apôtre d'innombrables idolâtres. Quelle fut sa joie quand Ignace le désigna pour la mission des Indes ! En arrivant à Goa, capitales des Indes, il salua avec des larmes de joie, cette terre promise après laquelle il soupirait depuis si longtemps. Xavier commença par la conversion de Goa, où les Portugais avaient déshonoré le Christianisme par tous les vices. Une mission finie, une autre l'appelait ; l'ambition du salut des âmes était insatiable dans son cœur. Il rencontra des difficultés incroyables, l'ignorance des langues, l'absence des livres en langues indigènes, les persécutions, la défiance et la rivalité des ministres païens, François Xavier, par son énergie et avec le secours de Dieu, triompha de tout ; Dieu lui donna le don des langues, le pouvoir d'opérer des miracles sans nombres, parmi lesquels plusieurs résurrections de morts. Il évangélisa, en 11 années, 52 royaumes et baptisa une multitude incalculable d'infidèles. Son plus beau et difficile triomphe fut la conquête du Japon. Il aspirait à la Chine, pour rentrer en Europe par les pays du Nord, quand Dieu appela au repos cet incomparable conquérant des âmes, qu'on à justement surnommé l'apôtre des Indes et du Japon.

 

( « La Vie des Saints », Abbé L. Jaud, Editions Mame, 1950)


François Xavier repose à Goa, ou son tombeau est l'objet d'importants pèlerinages et entouré d'une ardente dévotion. Il est avec Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus de la Sainte Face, le Saint Patron des Missions Catholique dans le monde. Saint François Xavier est un intercesseur puissant, il exauce souvent les prières que nous lui adressons, il est souvent un puissant intercesseur pour les vocations, et aussi pour les familles brisées, mais plus encore pour les conversions. Ne manquons pas de se confier à lui, demandons-lui les grâces qui nous sont nécessaires non seulement pour les bien temporels, mais aussi les biens spirituels, qui sont les premières grâces à demander et que Saint François Xavier nous donnera à coup sur. « Cherchez le Royaume des Cieux et les reste vous sera donné par surcroît… » Demandons, toujours ce qui nous sera utile pour notre salut…

 

Origine de la Neuvaine dite de la Grâce


A Naples, en décembre 1663, Saint François Xavier apparu au Père Marcel Mastrilli, mortellement blessé par la chute d'un marteau qui, tombant d'une grande hauteur, l'avait blessé à la tête. Le père Marcel n'avait plus que quelques instants à vivre quand le saint, à qui il était fort dévot, se montrant à lui tout rayonnant de gloire, lui fit faire le vœu d'aller au Japon pour y recevoir le martyre et le guérit subitement. Il lui assura en même temps que tous ceux qui, durant neuf jours du 4 au 12 mars, anniversaire de sa canonisation, imploreraient son assistance auprès de Dieu, se confesseraient et communieraient pendant la neuvaine, ressentiraient infailliblement les effets de son crédit en obtenant de Dieu tout ce qu'il demanderait pour leur salut et pour sa gloire. Mastrilli partit bientôt après, et passant par Rome, il raconta au Pape Urbain VIII et au Roi d'Espagne Philippe IV, ainsi qu'a toute sa cour ce grand miracle dont le bruit s'était déjà répandu partout. A peine arrivé au Japon, il y fut arrêté et condamné au tourment de la fosse, qu'il endura pendant 4 jours, après lesquels il eut la tête tranchée. La neuvaine a été dès lors pratiquée en tous lieux avec une efficacité telle qu'on lui a donné le nom de Neuvaine de la Grâce.

 

Neuvaine à Saint François Xavier

appellée aussi "Neuvaine de la Grâce" 

 

Saint très aimable et plein de charité, j'adore respectueusement avec vous la Majesté Divine, et parce que je me complais singulièrement dans la pensée des dons particuliers de la grâce qu'elle vous a départis pendant votre vie, et de ceux de la gloire après votre mort : je lui rends de très ferventes actions de grâces, et je vous supplie de tout mon cœur de m'obtenir par votre puissante intercession, la grâce si importante de vivre et de mourir saintement ; je vous supplie de m'obtenir aussi (désigner la grâce particulière que l'on veut obtenir ) ; et si ce que je demande n'est point selon la gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme, obtenez – moi ce qu'il y a de plus conforme à l'un et à l'autre.

 

Notre Père … Je vous salue Marie … Gloire au Père

 

Oraison

O Dieu qui, par la prédication et les miracles du Bienheureux François Xavier, avez voulu réunir à Votre Eglise les nations des Indes, faites – moi la grâce d'imiter les vertus de celui dont nous révérons les mérites. Par Jésus le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

Le texte de cette prière indulgenciée est presque mot pour mot celle que récitait le Père Mastrilli.

 

Conseils

 

La neuvaine de la grâce peut se faire à n'importe quelle date, et deux fois par ans. Il pourra cependant paraître convenable de choisir, pour la terminer, soit le 12 mars, jour anniversaire de la canonisation de saint – François – Xavier, soit le 3 décembre, jour de sa fête liturgique. La même neuvaine peut se faire soit en publique, soit en particulier. La prière à dire chaque jour est celle ci- dessus, suivie d'un Notre Père, d'un Je vous Salue Marie et d'une Gloire au Père. Les personnes qui n'ont pas le texte sous la main pourront faire la neuvaine en récitant 5 Notre Père, 5 Je Vous Salue Marie et 5 Gloire au Père.

 

Indulgences


L'Eglise accorde 300 jours d'indulgence chaque jour de la Neuvaine. A la condition requise de réciter pieusement et d'un cœur contrit les prières prescrites.


 

Indulgence plénière


L'Eglise accorde à toute personne faisant cette neuvaine, une indulgence plénière, avec pour condition que ceux qui, ayant fait la neuvaine dans les huit jours qui la suivent, s'approchent des sacrements de Pénitence et de l'Eucharistie, et prient à l'intention du Saint – Père.

 

Imprimatur

Brugis, 11 Februari 1916.

H. Van den berghe, V.G.

 

Texte disponible en téléchargement, au format PDF, cliquer sur le lien suivant:

Neuvaine de la Grâce



14/11/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 667 autres membres