Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Michel Favreau, Prêtre Docker

La Base sous-marine, dans le Port de Bordeaux 

 

Le Père Michel Favreau

Prêtre Docker sur le Port de Bordeaux

1923-1951

 

Voici quelques temps, je découvrais, chez un bouquiniste, dans mon quartier, un vieux livre, tout jauni par le temps, racontant l'histoire du Père Michel Favreau. A Bordeaux, une rue porte son nom. Déjà, j'en avait vaguement entendu parler,mais sans plus. Cherchant en vain sur le net, des sources sur sa vie. J'ai donc décidé de prendre la plume, m'inspirant du livre, et de conter brièvement sa vie. Retour sur la vie du Père Favreau.

 

Né en 1923, en Vendée, dans une famille très profondément chrétienne, Michel Favreau suit brillament ses études primaires dans son village, Montaigu, puis, à l'âge de 10 ans, il entre au Collège Richelieu de La Roche Sur Yon, ou il reçoit l'appel du Seigneur pour la Prêtrise. Il entre ensuite au Petit Séminaire de Chavagnes; puis en 1940, il entre au Grand Séminaire de Luçon.

 

Ordonné Prêtre le 29 juin 1945, en la Cathédrale Notre Dame de Luçon, il est ensuite envoyé pendant 4 années comme Vicaire en la paroisse des Herbiers, où il se dévouera corps et âme auprès de ses paroissiens, plus spécialement aupès des plus pauvres, auxquels il donne progressivement tout ce qu'il possède. Dèjà, il avait aussi le souci des familles ouvrières, habitant dans un quartier populaire de la ville des Herbiers, en leur faisant parvenir des vêtements et des aliments, afin de pouvoir plus facilement subvenir à leurs besoins.

 

Mais le Père Favreau sent bien, au plus profond de lui-même que ce noble ministère paroissial ne comble pas ce à quoi il aspire profondément, ce à quoi le Seigneur semble l'avoir appelé. Sa vocation est ailleurs. Deux possibilités s'ouvrent alors devant lui: la première, de partir comme aumônier militaire en Indochine, ou les soldats manquent de Prêtres; et, la seconde, d'aller à Bordeaux, à la rencontre de la classe ouvrière, se mélanger à eux et leur porter le Christ. S'en ouvrant à son évêque, celui-ci lui conseille de prendre la seconde, et, Michel, sentant profondément là l'appel et la Volonté du Seigneur, ne s'y opposera pas.

 

En juin 1949, le Père Favreau est donc envoyé à Bordeaux, où il rejoint l'équipe sacerdotale de la Paroisse Saint Rémi, dans le quartier ouvrier de Bacalan. Là, il particpie activement à la Chapelle du Gaz, dédié à Saint Joseph de la Purée, chapelle dont il deviendra le vicaire par la suite. En 1950, après une retraite dans les Pyrénées, il devient Prêtre-ouvrier, et adhère à la Mission Ouvrière de Bordeaux. Il se fait ensuite embaucher sur le Port Autonome de Bordeaux. Il aura une fois, un emploi de matelot, au bord de la Péniche "Argens", circulant sur le Canal du Midi.

 

Ensuite, continuant son immersion, le Père Favreau devient Docker sur le Port Autonome de Bordeaux, logeant dans le quartier Saint Pierre, rue du Cancera, en plein centre historique. En cet emploi, très exténuant, Michel Favreau partagera pleinement la vie de ses collègues. Travaillant durement, pour un salaire de misère, car, il en a chargé des centaines et des centaines de kilos voire des tonnes de marchandises. Bien qu'il fut Prêtre, sa présence, dans ce milieu prolétarien fut acceptée de tous. Travailleur infatigable, il sut gagner l'affection, l'estime et l'amitié de tous ses collègues. Tous l'aimaient.

 

Toujours, le Père Favreau s'efforca, en ce milieu, d'être une présence d'Eglise, lui, le Prêtre d'Eglise, envoyé par elle, restant uni de façon permanente au Corps du Christ. Chaque soir, il célébrait la Sainte Messe, moment qu'il reconnaissait comme étant le sommet de sa journée. Partageant lespeines et les joies, luttant contre l'exploitation patronale, c'est pour toutes les personnes, dont il avait désiré partager l'existence, et leur apporter le Message de l'Amour du Seigneur, pour toutes ces personnes qu'il croisait chaque jour, avait qui il travaillait,  c'est pour toutes ces personnes, que sa prière était adressé au Seigneur, en élevant le Pain et le Vin, Corps et Sang du Seigneur, Source de vie. Il fut un véritable apôtre.

 

Le 7 avril 1951, frappé par une palanquée de madrier, blessé mortellement, le Père Favreau s'envole vers le Père, après une courte existence, intense. Pendant les trois jours précédant ses obsèques en l'église Saint Jean de Belcier, un défilé ininterrompu de dockers et d'ouviers défilèrent devant leur collègue, ami et compagnon. Il repose actuellement, dans l'attente de la Résurrection dans le petit cimetière de Montaigu. La lumineuse figure du Père Michel Favreau est pour nous tous, un modèle de Foi, de courage et d'apostolat. Marchons donc, à sa suite, sur les chemins du Seigneur!

 

Bibliographie:

"Michel Favreau", Editions Mission Ouvrière de Bordeaux, 1950        



27/06/2007
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 669 autres membres