Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Les apparitions de Manduria

 Les apparitions de Manduria


Descendant dans le "talon" de la botte italienne, quand le soleil se fait plus chaud et la mer plus limpide, vous êtes en terre des Pouilles. Le Seigneur y a établi, au mont Saint-Ange, une demeure à saint Michel archange. Il a conduit Mélanie de la Salette à Lecce et Altamura, où repose sa dépouille (chez des religieuses). Il a mené le prêtre stigmatisé, Padre Pio de Pietrelcina, à San Giovanni Rotondo, dans l’éperon de la botte italienne. Et c'est sur cette terre, entre Tarente et Brindisi, que vous découvrez Manduria et ses visites du Ciel. Manduria est aujourd'hui une ville d’environ quarante-cinq mille habitants avec une dominante de l'agriculture : la vigne et le vin, les oliviers et l'huile, et une grande variété de cultures maraîchères. L'huile est la principale source de revenus. Sur la côte se développe une industrie touristique et hôtelière. "La Sagesse du Dieu Vivant" s'est manifestée dès le printemps 1992 à une adolescente de Manduria. Debora perçoit la voix du Seigneur un jour qu'elle se rend avec son ami au marché. Cette même voix se fait entendre au plus profond de son cœur quelques mois plus tard. Le 29 septembre, des lacrymations émanent de statues et d'images pieuses qui se trouvent dans la maison. Le 23 octobre, Marie apparaît pour la 1ère fois à Debora. C'est le début d'une longue chaîne d'interventions célestes qui se poursuivent jusqu'à aujourd'hui. Le Seigneur a imprimé ses saintes Plaies dans la chair de sa servante et l'a appelée au mariage mystique.


Debora, la voyante


Historique des débuts


La préparation: les voix

Debora était sur le point d’obtenir le baccalauréat en magistrature. Elle ne pratiquait pas. Sa vie était occupée par ses projets, son fiancé, ses amis et les divertissements. Pas l’ombre d’une préoccupation spirituelle! Tout débute le 20 mai 1992. Alors qu’elle se rend au marché avec son fiancé, une mystérieuse voix masculine résonne au profond de son cœur: «Fille, regarde à l’horizon et tu verras que ta route n’est pas celle-là, mais une autre.» Elle est prise d’une grande crainte. Le 10 août suivant, en route vers la discothèque, la mystérieuse voix se fait entendre avec autorité: «Fille, chemine conformément à ma Parole et je te conduirai peu à peu là où se trouve le vrai Père.» Bouleversée, elle retourne chez elle. Tandis qu’elle participe à un pèlerinage, encouragée par sa mère, une voix féminine très douce lui dit: «Si tu chemines avec Moi, la route ne te sera pas difficile. Chemine, chemine, je serai avec toi.» Quelques semaines s’écoulent encore lorsque la voix masculine lui parle à nouveau: «Fille, au nom de l’Amour éternel, je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Je suis le Roi de la Révélation, Fils du Dieu vivant.» Elle est alors assaillie de peur et de doutes: «En admettant que Dieu existe réellement, pourquoi viendrait-il me chercher, moi? Que pourrait-il attendre de moi?»


Le 15 octobre, la voix lui parle de nouveau. C’est le point de départ de sa conversion: «Qui crois-tu que je sois? Je suis ta Paix, ton sûr Chemin! Je suis Jésus, ton Maître, le Bon Pasteur, je désire être en toi.» Je lui demandai: «Pourquoi me cherches-tu, moi qui suis si misérable et pécheresse?… Pourquoi ne cherches-tu pas une personne plus digne que moi pour t’accueillir? Et Lui: «Crois-tu que je ne savais pas d’avance tout ce que tu me ferais?» Après un moment de silence, il me dit: «Je suis venu, Moi, pour les malades, et non pour les bien-portants. Ta misère me plaît et ta faiblesse spirituelle me permet de te modeler avec facilité; et puis, j’emploie les faibles et je me sers des impotents pour plier les forts et les puissants! Ainsi parle “l’Esprit de Dieu”.»


Le 18 octobre, Jésus vient donner la tonalité de ses interventions pour Manduria, et suggérer ce qu’il attend de Debora: «Fille, mon cœur est irréparablement broyé. Jeûne et prie! Les signes des temps ont commencé et souviens-toi: la foi d’une seule sauve le monde.Le 23 octobre, Debora contemple les lacrymations des statues et des images qui avaient débuté depuis quelque temps, se demandant à qui les attribuer quand… vers 16 h arrive ce qu’elle n’aurait jamais imaginé: la rencontre avec une toute jeune dame nommée Marie. Marie: «Que le nom de mon Fils soit loué chaque jour!» Debora: «Est-ce qu’on répond: “Qu’il soit toujours loué”? La Vierge sourit: «Ma fille, je me présente en tant qu’avocate. Je suis envoyée par Dieu. Je ne fais pas ma propre volonté. Je ne suis pas venue en ce lieu pour faire de toi une confidente de la Parole du ciel, où l’humanité puisse venir frapper à ta porte, et mon Fils ne te parle pas dans ton cœur à seule fin de se communiquer, mais pour te faire comprendre que le monde est en train de tomber dans le gouffre du péché. Souviens-toi: toutes les fois que tu feras quelque chose pour ton frère, cela te servira ainsi qu’à ton frère. Ma Parole enflamme votre cœur, mais le péché est l’eau qui l’éteint. C’est Dieu qui donne par Moi la bénédiction du Père tout-puissant: Père, Fils et Saint Esprit, avec l’Epouse qui est dans la Trinité. Avec cela, ma fille, va et raffermis ton cœur. Je t’assisterai toujours. Quand tu seras en difficulté, réfugie-toi dans mon Cœur immaculé. Mon message n’est pas encore terminé. Que Jésus soit loué à chaque instant!»


Le 10 novembre, dans sa maison, à 16 h, Debora reçoit son «annonciation». Dieu lui propose une mission; il attend sa libre adhésion. Marie: «Maintenant, ma petite fille, je me tourne vers toi: offre-toi comme l’Agneau qui se fait immoler sur l’autel. Deviens, comme tant de saints, l’image du Crucifié vivant. Offre-toi comme modèle pour le monde. Sois un modèle d’amour, d’humilité, de fraternité, de charité et de souffrance éternelle, d’offrande à Dieu dans la pauvreté et, surtout, sois l’irradiation de l’offrande continuelle pour ton frère. Dieu, dans sa liberté, te laisse libre d’accepter ce projet ou de le refuser, mais, si tu connaissais son Amour pour toi et aussi le mien, tu voudrais commencer à cet instant même.»


A travers ces premières communications, la vocation de Debora se découvre: changer de route, choisir la vraie Vie, Jésus-Christ, être avec lui et faire le chemin avec Marie. Réparer les blessures de son Cœur et s’offrir comme victime exemplaire. Profondément touchée par la souffrance et l’amour de Marie, Debora a répondu librement: «Je le veux!»A l’école de l’AmourDebora a non seulement des apparitions mariales, mais aussi des communications diverses, avec Jésus. Voici un bref aperçu de l’instrument choisi et de sa vocation de prophète et d’âme victime réparatrice.


Debora naît à Tarente, le 12 décembre 1973. Sa maman, célibataire, contractera un mariage uniquement civil à cause de l’opposition de son mari envers l’Eglise. Les idées laïques de celui qui devient son «père» influenceront grandement l’enfant. Debora a sous les yeux l’exemple silencieux de sa grand-mère maternelle, une fille spirituelle de Padre Pio, tertiaire franciscaine. Dans cette ambiance familiale contrastée, Debora se forge ses propres idées et vit comme la majorité des jeunes de son âge, fort distante envers la religion.


Après sa troisième, ses parents se séparent et sa grand-mère vient à mourir. Profondément affectée, la jeune adolescente tourne à la rébellion. Jésus lui dira: «Tu as un caractère construit dans l’aventure d’une existence pas toujours heureuse.» Debora a abandonné ses études pour recevoir «une autre Sagesse». Sa vie, totalement sous la mouvance de l’Esprit, s’écoule entre les prières et les souffrances de la Passion, l’animation du Mouvement d’Amour et la formation de ses membres, le journal, les catéchèses, l’écoute et l’accompagnement spirituel des pèlerins à Céleste Verdure, les voyages missionnaires…


Aujourd’hui, Debora est une personne aimable, souriante, énergique, concrète et bien déterminée, amoureuse de la vie et de son Seigneur. Face à un monde qui veut s’édifier sans Dieu, sa spontanéité et sa franchise servent sa mission de prophète et… lui créent des difficultés. Elle est attentionnée avec les pécheurs les plus endurcis et exigeante avec ceux qui se disent fidèles chrétiens. Elle se montre ferme avec ceux qui ne prennent au sérieux ni le Seigneur, ni leur vie, mais maternelle avec ceux qui entreprennent le chemin de la conversion. Ceux qui la côtoient, témoignent qu’une force surnaturelle émane de sa personne. Cette force l’aide à affronter héroïquement le climat hostile qui l’oppresse: «Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison.» (Mt 13,57)


Debora médite beaucoup l’Imitation de Jésus-Christ. Le Traité de la vraie dévotion à la Vierge Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, et Le Château intérieur de Thérèse d’Avila constituent ses références essentielles. Mais ce sont les leçons du ciel qui font vivre son âme. Elle les reçoit sous trois modes: une extase physique, le jour de l’apparition, chaque 23 du mois; un dialogue intérieur, entre Debora et Jésus ou Marie, qui se situe «entre l’oreille et le cœur»; une vision intérieure où Debora voit avec son âme, quand la Sagesse désire se révéler. Les locutions intérieures surviennent à n’importe quel moment. Dans les dialogues intérieurs, Debora peut bien sûr intervenir. Comme tout charisme, celui-ci n’est pas pour elle personnellement. Marie: «Je ne suis pas venue pour faire de toi une confidente de la Parole du ciel, où l’humanité puisse venir frapper à ta porte…» Jésus invite donc Debora à participer à sa mission de salut car, lui dit-il, «la foi d’une seule sauve le monde!»


En l’espace d’une année, de mai 1992 à mai 1993, de cette jeune fille emportée sur la voie large «du monde», le Seigneur fait son épouse! D’une personne ignorante des réalités de la foi, il fait une victime sanglante d’amour et bientôt une prophétesse. Cela n’advient pas sans épreuves. La fin de l’année 1992 est particulièrement difficile: Debora, bien consciente qu’elle n’est rien, s’interroge. Elle a d’abord du mal à croire que Jésus ait besoin d’une si misérable créature. Jésus: «Sache ma fille, que ce n’est pas pour tes mérites que je t’accorde tant de grâces, mais justement à cause de ta misère… Ecoute-moi! Tu es le récipient et moi le “Précieux Contenu”. Quand le récipient est vide de tout contenu, c’est facile de le remplir. Je désire que ma Sagesse soit le contenu de ton âme. Veux-tu me recevoir?» Plus tard, elle est assaillie par le doute; Jésus lui remémore ce qu’elle était auparavant: «J’ai su attendre et souffrir avant que tu te rendes compte que j’existe. Dis-moi, si je ne t’avais pas rappelée, aurais-tu fait attention à moi?» Maintenant Debora craint la persécution. Jésus: «Sache que moi aussi j’ai été appelé un temps à vivre ce que tu es en train de vivre: servir le Père. Immole-toi comme moi sur la Croix. Partage avec moi les souffrances, les angoisses, les tristesses. Moi seul peux te consoler…»


Les messages


« Chaque fois que surviennent des événements particuliers, les hommes pensent que c'est le hasard; chaque fois que, pendant la vie, se manifestent des signes évidents, on ne croit jamais que cela vient de Dieu le Père qui vous aime tant. Et, pour chaque homme qui n'accepte pas les signes comme des signes envoyés par le Père céleste, son Fils Jésus verse une larme de sang. Maintenant, ma petite fille, je me tourne vers toi: offre-toi comme l'Agneau qui se fait immoler sur l'autel. Deviens, comme tant de saints, l'image du Crucifié vivant. Offre-toi comme modèle pour le monde. Sois un modèle d'amour, d'humilité, de fraternité, de charité et de souffrance éternelle, d'offrande à Dieu dans la pauvreté et, surtout, sois l'irradiation de l'offrande continuelle pour ton frère. Dieu, dans sa liberté, te laisse libre d'accepter ce projet ou de le refuser, mais, si tu connaissais son Amour pour toi et aussi le mien, tu voudrais commencer à cet instant même.


Aujourd'hui, chère fille, je désire donner par ta souffrance toute la grâce nécessaire pour mettre en déroute le péché. Ne te désiste pas de ta mission. Ton fiat au Seigneur qui t'a appelé est très important, maintenant plus que jamais. N'aie ni peur ni crainte, quand mon Coeur de maman t'appelle à l'itinérance. Oui, parce que je te conduirai dans tant de lieux justement parce que je désire donner la grâce à ceux qui me la réclame. Ma fille, Jésus accepte ta passion et ta croix; toi par amour pour lui, supporte-la.» (21.6.1993)


«Tu as été choisie par mon Père d'une façon tout à fait particulière. Tu souffriras une à une toutes les peines de ma Passion rédemptrice et la souffrance corédemptrice du Coeur de ma Mère. Comme moi, tu passeras pour malfaiteur, faux prophète, envoyée de Satan! Maintenant tu souffriras comme exilée et, avec le vide que ceux de ma Maison ont créé autour de toi, tout paraîtra comme une grosse défaite.


Moi, le Véritable, je t'ai suscitée dans mon peuple pour te donner à lui, renouvelée et purifiée, pour remplir leurs esprits de ma Présence et, te cueillant, je t'ai mis dans mes mains pour t'insuffler la force suffisante, afin que le drapeau de nos deux Coeurs unis soit élevé jusqu'au soleil. J'ai tendu mon arc et t'ai mise dessus comme une flèche robuste et sûre… Et puis, je t'ai lancée dans la ténèbre de mes créatures désormais si éloignées de moi, si insensibles à mon Amour. Et moi, le Seigneur, je m'en suis ému!» (10.4.1998)


Marie: «Je suis venue ici pour vous sauver et aussi pour vous faire aimer mon Coeur. Mes bien-aimés, il est écrit qu'il y aura des signes dans le soleil, la lune et sur la terre. Ici, j'ai voulu les réaliser… Combien de fois le soleil n'a-t-il pas dansé pour vous annoncer la joyeuse nouvelle de ma venue? Combien de fois la lune vous a parlé en mon nom et mon Signe qui vous a marqués! Combien de fois ai-je pleuré avec vous! Chers enfants, vous avez vite fait d'oublier ce que le Coeur de Dieu vous donne!»


Marie: «Je suis la Vierge de l'Eucharistie et, comme je te l'ai déjà dit, par ce titre sera gravie une nouvelle marche au sommet de laquelle on verra le Christ glorieux et puissant dans son Corps et dans son Sang.


Je t'ai dit que cette dévotion pourrait sauver l'Italie, mais aujourd'hui je t'affirme qu'elle sauvera le monde, l'Eglise tout entière!» (23.8.1998)


Marie: «Fais en sorte que mon image se répande et soit diffusée: quiconque regardera l'Eucharistie que je porte sur mon sein, à cet instant même sera envahi de paix et recevra de très hauts dons.» (23.1.1997)


«En accueillant en vous ce sacrifice (faire l'offrande à l'Amour avec le coeur) vous avez compris la voie que plusieurs fois je vous ai indiquée: réparer pour le Saint Sacrement et agir en sorte qu'il reprenne sa place centrale dans le coeur de tous mes fils. Je vous ai parlé plus d'une fois du triomphe, mais sans mes fils, je ne pourrai triompher. Si vous acceptez et si vous vous offrez, vous serez les apôtres et les témoins de cet événement sans précédent.» (23.3.1998)


Jésus: «Mon Père qui est aux cieux a ouvert sa bouche pour faire entendre son basta au sujet de l'abomination qui se fait autour du Saint Sacrement de l'Autel, mais personne ne remarque la sainte fureur qui vient, parce que vous jugez par vous-mêmes. (...) Si j'ai permis que ma Mère te soit envoyée pour te laisser garder mon Corps, c'était pour qu'à travers ta jeune offrande, tous les laïcs soient pardonnés pour leurs profanations, irrévérences et pour les concessions de mort.» (3.9.1998)

«Beaucoup se demandent pourquoi le Seigneur manifeste de tels signes. Ce soir, j'ai voulu vous parler simplement pour vous faire comprendre la cause de mes larmes: Le refus de mes appels répétés. Le fait que l'on considère mes nombreuses apparitions comme superflues. L'Amour de mon Fils vivement contesté au coeur même de mon Eglise. Tout mon travail déprécié. Combien de fois devrai-je vous adresser des appels et des supplications pour vous faire comprendre la Volonté de Dieu?» (23.5.1995)


«Ma fille, ton Maître veut que la dévotion à ma Mère, Sainte Vierge de l'Huile, soit diffusée. Par beaucoup d'obstacles on cherchera à lui barrer le chemin, mais je demande que l'on me rende témoignage. Ma grâce s'est répandue sans limite et je veux de même que vous parliez de mes merveilles sans aucune limite. Satan, le persécuteur de mon Eglise, veut faire taire mon oeuvre pour empêcher que mon peuple se réveille. Ma volonté est d'intervenir et de vous sauver rapidement, mais n'oubliez pas que je suis un Dieu de liberté et le discernement du choix vous revient.


Jésus: «Debora, ma petite fille, réveille-toi! Celui qui te parle est le Verbe de Dieu fait chair, né du sein de la Vierge de Nazareth, et appelé Jésus de par la volonté de mon Père Tout-Puissant. En envoyant son ange glorieux à ma Mère, mon Père a apporté le salut au monde. Je suis le Christ, consacré par le Père céleste tout-puissant. (Nuit du 20 au 21 avril 1993)


Que de souffrance dans ton coeur! Que d'indifférence tu rencontres autour de toi! Peu nombreux sont ceux qui t'écoutent, mais Moi, oui, je t'écoute et je te vois, et bientôt je te comblerai d'Amour et non plus de souffrance. Mon fils, tu es le fruit le plus délicieux que je pouvais recevoir en ces temps-ci. Sois assuré de ton trésor (être pape), parce qu'au ciel il y a la Maman puissante et sainte qui prie Dieu pour toi et pour ta sécurité. Par Volonté divine, ne t'a-t-elle pas sauvé plusieurs fois?
Mon cher fils, poursuis ta grande mission. Unis mon Eglise aux autres. Ne sais-tu pas que lorsque des parties viennent à manquer dans un corps, celui-ci ne fonctionne pas comme il devrait?


Mes chers enfants, l'heure est venue de choisir entre le paradis et l'enfer. Dieu, en sa liberté infinie, vous donne le libre choix. Si vous choisissez le paradis, sachez que la route est longue et étroite, mais qu'à la fin vous trouverez Gloire et Lumière pour vos âmes, l'unique bonheur éternel. Si vous croyez en Moi, en ce lieu fleuriront les conversions les plus pures. Soyez toujours près de Moi et unis au Saint Sacrifice de la messe. Chère fille, tu dois toujours rester humble comme tu l'as été jusqu'ici, et alors mon Jésus et Moi nous réussirons à réaliser les desseins du Père. (13.5.1993)


Ma bien-aimée, tu n'as jamais entendu dire que Moi, l'Epoux, je n'accours pas au secours de mon Epouse quand elle se trouve dans un grand danger? Ainsi je viens aujourd'hui, avec mes saintes révélations, pour te guider, pour te corriger, mais surtout pour t'aider à te relever de tes chutes continuelles! Ma bien-aimée, pourquoi Me refuses-tu, tandis que la grande décadence te laisse indifférente. Il est temps que tu te rendes compte! Je t'envoie les humbles pour que tu saches comprendre que c'est Moi qui te parle et non pas ces petites créatures qui se font mes servantes, en acceptant n'importe quelle souffrance dans un amour silencieux, et toi tu les martyrises encore. Moi, le Roi de la Révélation, je viens par cet autre humble instrument t'apporter les "clés de l'unité". Je ne viens pas démolir ce que j'ai moi-même édifié il y a deux mille ans, je viens uniquement te faire sortir de la torpeur qui étouffe ton âme, ton esprit et ton coeur. Regarde autour de toi, ma bien-aimée, et discerne vraiment le bien du mal. Regarde, regarde bien comme mon ennemi ricane quand tu me refuses et me maltraites en persécutant mes petits. Je viens pour faire descendre sur la terre la "Nouvelle Pentecôte". Je viens pour vous dire: “Sauvez-vous des artifices de Satan, mon implacable ennemi, qui avec sa fumée a obscurci votre mémoire et a fait de vous des victimes du péché, quand je vous appelais à être des victimes pour mon saint Autel!” Demande-toi, mon Epouse, pourquoi tes jeunes se détachent de toi pour suivre des philosophies et des théories empoisonnées? Je vous donne les moyens de chaque époque, pour que ma Parole et mon Esprit se fondent dans toutes les générations. Rends-toi compte que ton langage est dépourvu d'amour et que ta prudence est sans discernement. (4.6.1993)


C'est ma volonté, fils et frères bien-aimés du monde, que vous vous réjouissiez, car votre Rabbi vous dit: “Le jour de la Gloire n'est pas éloigné des jours où vous vivez les signes du Père céleste, signes qui se manifestent au ciel et sur la terre. Exultez, mes enfants, puisque votre Maître purifiera les péchés de toute sorte et éteindra tout mal conçu par mon ennemi. Moi, Fils du Très-Haut, je viendrai dans la plénitude de la gloire et tous croiront en Moi: même les blasphémateurs prononceront à haute voix ces paroles: Hosanna! Hosanna! Hosanna! Bénissez le glorieux Rédempteur, qui vient à nous avec toute sa puissance et les armées de ses anges vainqueurs." (21.9.1993)


Quand vous déciderez-vous pour votre Roi, le vrai Roi? Je suis le Sauveur des hommes, et Moi seul puis vous conduire à la vraie Vie. Mes enfants, le temps de l'Esprit est arrivé; en ce temps, vous entendrez parler de Moi d'une voix forte dans toutes les langues, puisque le premier millénaire est l'Amour du Père, le second est l'Amour du Fils et le troisième est l'Amour de l'Esprit-Saint, qui concrétise le Fils dans le Père et réalise le salut dans la Parole, qui a déjà été révélée et écrite. Moi, le Roi de la Révélation, j'accomplirai des oeuvres innombrables afin que le monde reconnaisse mon action sur la terre. Mes Paroles sont transparentes! Vous rappelez-vous le temps où ma Mère a dit que son Coeur immaculé triompherait? Eh bien, la Russie aussi ressuscitera de sa torpeur et apportera un vent de conversion à de nombreux peuples. Mais auparavant, si vous n'êtes pas prêts à vous préparer aux vraies épreuves, vous ne réussirez pas à maîtriser les grâces de l'Esprit-Saint. Mes enfants, vous prenez soin de M'éloigner de votre vie! Et Moi, dans mon Amour, je donne encore des signes pour votre conversion. C'est ainsi que l'Esprit de Dieu parle à ses enfants: faites en sorte de l'accueillir! Ce temps est celui de l'abandon entre les mains de Dieu. (14.2.1994)


La désacralisation de la Maison du Père a atteint son comble, la coupe de mon Fils est pleine. Je vous donne la clé pour enfermer pour toujours le diable dans son repaire ténébreux: cela dépend seulement et exclusivement de votre vouloir. Moi, la Mère de Dieu, je vous donne mes messages, mais vous ne voulez ni les comprendre ni les mettre en pratique. Je vous dis: la prière, le sacrifice, l'Eucharistie et la pénitence conduisent au salut. Sans eux, soyez sûrs que vous n'entrerez pas dans le Royaume du Père, préparé pour vous depuis la création. (23.05.1994)


Bibliographie


« Manduria: Jésus, Roi de la Révélation, Marie, Vierge de l'Eucharistie, parent à Debora », de Christian Parmentier et André Castella, aux Editions du Parvis



Pour toute correspondance, demande d'huile, etc., s'adresser exclusivement à :

Movimento d'Amore
Casalbergo San Paolo
Via Pacelli 37
I-74024 Manduria (TA), Italia
Tél./fax 0039/09 99 79 68 56

 

Pour approfondir

Dossier sur Manduria sur le site des Ed. du Parvis

http://www.parvis.ch/stella_maris/01_apparitions/manduria/manduria_present.html

 

Sur le site Apparitions Mariales

http://detarle.club.fr/catho/manduria.htm

 

Sur le site de l'Etoile Notre Dame

http://www.etoilenotredame.org/02-06.html

 



09/02/2009
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 669 autres membres