Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Le Serviteur de Dieu Fray Leopoldo d'Alpandeire

Fray Leopoldo d'Alpandeire

1864-1956

Fête le 9 février


Le 24 juin 1864, il naît à Alpendeire (Malaga) en Espagne. Ses parents, Diego Marquez et Jeronima Sanchez sont profondéments religieux. Il est baptisé le 29 juin par son parrain Antonio Vallecilo Sanchez et reçoit les prénoms de Francisco Juan Bautista. Le 11 septembre suivant, il reçoit le sacrement de Confirmation en l'église d'Alpendeire des mains de l'Evêque de Cadix.

 

En 1895, a lieu un triduum de prière à l'occasion de la béatification de Diego de Saint Joseph de Cadix. Pendant cs trois jours, naît en lui le désir de se consacrer à Dieu dans la vie religieuse.

 

Au mois d'août 1899, il entre comme postulant au couvent des Frères Mineurs Capucins de Séville. Ayant reçu la bure Franciscaine des mains du Père Diego de Valencina, Gardien du Couvent et maître des Novices, il recevra le nom religieux, désormais, et selon la tradition des Frères Mineurs Capucins, il s'appellera Fray Leopoldo d'Alpendeire. Le 16 novembre 1900, il emet ses voeux temporaires à Seville, et ils seront reçus par le Père Diego de Valencina.

 

En automne 1903, il est transféré au Couvent de Grenade, bien que son transfert ne sera confirmé officiellement qu'en janvier 1905. Il a résidé plusieurs mois à Antequera. Pendant les premières années ou il résidait à Grenade, il s'occupa du potager. Plus tard, il exercera la fonction d'aumônier, charge qu'il remplira jusqu'à sa mort. Le 23 novembre, il emet ses voeux perpétuels des mains entre les mains du Père Francisco de Mendata, Gardien du couvent.

 

Le 18 novembre 1913, il est transféré au couvent de Séville. Le 21 février 1914, il est à nouveau envoyé au couvent de Grenade, il y restera jusqu'à la fin de sa vie. Le 16 novembre 1950, sont célébrées les noces d'or de sa profession religieuse. La célébration eut lieu dans l'église du couvent de Grenade il prononça le renouvellement de ses voeux entre les mains du Père Provincial Fray Buenaventura de Cogollos Valle.

 

Le 9 février 1953, à la suite d'une chute, il souffre d'une rupture du fémur, qui le retiendra allité au couvent pendant trois ans, jusqu'à son décès. Le 9 février 1956, il livre son âme au Créateur. Le 26 juin 1961, Archevêque de Grenade, Monseigneur Rafaêl Garcia, procède à l'ouverture de sa cause de canonisation.



01/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 667 autres membres