Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Le sermon de Saint Antoine de Padoue aux poissons

Le sermon de Saint Antoine de Padoue aux poissons

 

Livre des Fiorettis de Saint François d'Assise, chapître 40

 

Du miracle que Dieu fit lorsque Saint Antoine, étant à Rimini, prêcha aux poissons de la mer

 

Le Christ béni voulant montrer la grande sainteté de son très fidèle serviteur Saint Antoine, et combien dévotement il fallait entendre sa prédication et sa sainte doctrine, se servit une fois entre autres des animaux sans raison, c'est-à-dire des poissons, pour reprendre la sottise des infidèles hérétiques (les Cathares), à la manière dont il vait jadis, dans les Vieux Testament repris par la bouche de l'anesse, l'ignorance de Balaam.

 

Saint Antoine était donc une fois à Rimini où il y avait une grande multitudes d'hérétiques, et il voulait les ramener à la lumière de la vraie Foi et dans le chemin de la Vérité: pendant plusieurs jours il leur prêcha et disputa avec eux de la Foi du Christ et de la Sainte Ecriture; mais non seulement ils ne se rendaient point à ses saints discours, mais même, comme endurcis et obstinés, ils ne voulaient pas l'écouter; aussi, un jour, par divine inspiration, Saint Antoine s'en alla à l'embouchure du fleuve au bord de la mer; et se tenant sur la rive entre la mer et le fleuve, il commença, comme s'il prêchait, par dire aux poissons de la part de Dieu: "Ecoutez la parole de Dieu, vous poissons de la mer et du fleuve, puisque les infidèles hérétiques refusent de l'entendre." A peine eut-il ainsi parlé qu'il vint aussitôt vers lui, à la rive, une telle multitude de poissons, grands, petits et moyens, que jamais dans cette mer et dans ce fleuve on en avait vu une si grande quantité; et tous se tenaient la tête hors de l'eau et demeuraient attentifs tournés vers le visage de Saint Antoine, tous en très grande paix, en très grand calme, en très grand ordre; car au premier rang et le plus près de la rive se tenaient les plus petits poissons, et derrière eux les poissons moyens, et en arrière encore, où l'eau était plus profonde, les plus grands poissons.

 

Les poissons étant donc ainsi rangés en tel ordre et disposition, Saint Antoine commença à leur prêcher solennellement; il parla ainsi: "Mes frères les poissons, vous êtes fort obligés, selon votre pouvoir, de rendre grâce à votre Créateur, qui vous a donné un si noble élément pour votre habitation, en sorte qy'à votre choix vous avez des eaux douces et des eaux salées; Il vous a donné beaucoup de refuges pour éviter les tempêtes; Il vous a donné encore un élément clair et transparent et la nourriture qui vous permette de vivre. Dieu votre Créateur courtois et plein de bonté, quand Il vous céa, vous donna l'ordre de croître et de vous multiplier, et vous donna Sa Bénédiction. Puis, au déluge universel, alors que mouraient tous les autres animaux, Dieu vous consevar seuls sans dommage. Ensuite, Il vous a donné des nageoires pour pouvoir aller çà et là partout où il vous plaît. A vous il fut accordé, par le commandement de Dieu, de garder le Prophète Jonas et après trois jours de le rejeter à terre sain et saulf. Vous avez offert le cens à Notre Seigneur Jésus-Christ qui, comme un petit pauvre, n'avait pas de quoi payer. Par un mystère singulier, vous avez été la nourriture de l'éternel Roi Jésus-Christ avant et après Sa Résurrection. Pour tout cela, vous êtes extrêmement obligés de louer et de bénir Dieu, qui vous a donné tant de bienfaits de plus qu'aux autres créatures."

 

A ces paroles et enseignements, et autres semblables de Saint Antoine, les poissons commencèrent à ouvrir la bouche et à incliner la tête, et par cs signes de respect et d'autres encore, ils louaient Dieu comme il leur était possible. Alors Saint Antoine, voyant un tel repsect des poissons envers leur Créateur, se réjouit en esprit et dit à haute voix: "Béni soit le Dieu éternel, parce que les poissons des eaux L'honorent plus que ne le font les honnes hérétiques, et que les animaux sans raison écoutent mieux Sa Parole que les hommes infidèles". Et plus Saint Antoine prêchait, plus croissait la multitude des poissons, et pas un ne quittait la place qu'il avait prise.

 

A ce miracle, les gens de la ville commencèrent d'accourir et, parmi eux, y vinrent même les susdits hérétiques, qui, voyant le miracle si merveilleux et manifeste, le coeur touché de componction, se jetèrent tous aux pieds de Saint Antoine pour entendre sa prédication. Alors Saint Antoine commenca de prêcher sur la Foi Catholique et prêcha si noblement sur ce sujet qu'il convertit tous ces hérétiques et les fit retourner à la vraie Foi du Christ; tous les fidèles en demeurèrent en grande allégresse, réconfortés et fortifiés dans la Foi. Cela fait, Saint Antoine congédia les poissons avc la bénédiction de Dieu, et tous s'en allèrent donnant de merveilleux signes d'allégresse; et le peuple fit de même.

 

Puis Saint Antoine resta à Rimini pendant nombre de jours, prêchant et produisant beaucoup de fruits spirituels dans les âmes.

 

A la louange du Christ. Amen."

 

Texte extrait de Saint François d'Assise, documents aux Ed. Franciscaines.  



18/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 663 autres membres