Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

La Miséricorde Divine

 La Miséricorde Divine

Extraits du Petit Journal de Sainte Faustine Kowalska


Proclame que la miséricorde est le plus grand attribut de Dieu. Toutes les œuvres de mes mains sont couronnées de miséricorde. (301) Dis, ma fille, que je suis l'amour et la miséricorde même. Quand l'âme s'approche de moi avec confiance, je la comble de tant de grâces, qu'elle ne peut les contenir toutes et qu'elle rayonne sur toutes les autres âmes. (1074) De toutes mes plaies, comme d'un torrent coule la miséricorde pour les âmes, mais la plaie de mon cœur est la source de l'insondable miséricorde, de cette source jaillissent toutes les grâces pour les âmes. Les flammes de la pitié me brûlent, je désire les transmettre aux âmes humaines. Parle de ma miséricorde au monde entier. (1190) Ecris, ma fille, que je suis la miséricorde même pour l'âme contrite. La plus grande misère de l'âme n'allume pas ma colère, mais mon cœur frémit d'une grande miséricorde pour elle. (1739)

Sache, ma fille, que mon cœur est la miséricorde même. De cet océan de miséricorde, les grâces se répandent sur le monde entier. Aucune âme qui s'est approchée de moi, ne m'a quitté sans consolation. Toute misère sombre dans ma miséricorde, et toute grâce jaillit de cette source – salvatrice et sanctifiante. Ma fille, je désire que ton cœur soit la demeure de ma miséricorde. Je désire que cette miséricorde se répande sur le monde entier par ton cœur. Que quiconque t'approchera ne te quitte pas sans cette confiance en ma miséricorde que je désire tant pour les âmes. Prie autant que tu le peux pour les agonisants, obtiens-leur la confiance en ma miséricorde, car ce sont eux qui ont le plus besoin de la confiance et qui en ont le moins. Sache que la grâce du salut éternel pour certaines âmes dépend de ta prière. Tu connais tout l'abîme de ma miséricorde, puise donc pour toi et spécialement pour les pauvres pécheurs. Le ciel et la terre retourneraient plus vite au néant avant qu'une âme confiante échappe à ma miséricorde. (1777)


La confiance en la Miséricorde Divine

Dieu a promis une grande grâce – particulièrement à toi et à tous ceux qui proclameront ma grande miséricorde. Moi-même je les défendrai à l'heure de la mort comme ma propre gloire et même si ses péchés étaient noirs comme la nuit, lorsqu'un pécheur se tourne vers ma miséricorde, il me rend la plus grande gloire et fait honneur à ma passion. Lorsqu'une âme glorifie ma bonté, alors le démon tremble à cette vue et s'enfuie au fond de l'enfer. (378) Tu vois ce que tu es par toi-même, mais ne t'en effraie pas. Si je te découvrais toute la misère que tu es, tu mourrais de peur. Cependant sache ce que tu es. C'est parce que tu es une si grande misère que je t'ai découvert tout l'océan de ma miséricorde. Je cherche et désire des âmes comme la tienne, mais il y en a peu ; ta grande confiance envers moi me force à t'accorder continuellement des grâces. Tu as de grands et inconcevables droits sur mon cœur, car tu es une fille pleine de confiance. Tu ne supporterais pas l'immensité de l'amour que j'ai pour toi, si ici sur la terre, je te le découvrais dans toute sa plénitude ; souvent je soulève pour toi un petit coin du voile, mais sache que c'est de ma part une grâce exceptionnelle. Mon amour et ma miséricorde ne connaissent pas de bornes. (718)

Je désire la confiance de mes créatures, exhorte les âmes à une grande confiance en mon insondable miséricorde. Que l'âme faible et pécheresse ne craigne pas de s'approcher de moi, car même si elle compte plus de péchés qu'il n'y a de grains de sable sur terre, tout sombrera dans l'abîme de ma miséricorde. (1059) Que les plus grands pécheurs mettent leur espoir en ma miséricorde. Ils ont droit avant tous les autres, à la confiance en l'abîme de ma miséricorde. Ma fille, écris sur la miséricorde pour les âmes tourmentées. Les âmes qui s'adressent à ma miséricorde me réjouissent. A de telles âmes, j'accorde des grâces bien au-dessus de leurs désirs. Je ne peux punir même le plus grand pécheur s'il invoque ma pitié, mais je l'excuse en mon insondable et inconcevable miséricorde. Ecris : Avant de venir comme Juge équitable, j'ouvre d'abord toutes grandes les portes de ma miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice… (1146) Ma fille, écris que plus grande est la misère, plus elle a droit à ma miséricorde, et incite toutes les âmes à la confiance en l'inconcevable abîme de ma miséricorde, car je désire les sauver toutes. La source de ma miséricorde a été largement ouverte par la lance sur la croix pour toutes les âmes – je n'ai exclu personne. (1182)

Je ne suis qu'amour et miséricorde ; il n'y a pas de misère qui puisse se mesurer à ma miséricorde, ni de misère qui puisse en venir à bout puisqu'au moment de se communiquer – ma miséricorde s'amplifie. L'âme qui fait confiance à ma miséricorde est la plus heureuse car je prends soin moi-même d'elle. (1273) Oh ! si les pécheurs connaissaient ma miséricorde, il n'en périrait pas un si grand nombre. Parle aux âmes des pécheurs, pour qu'elles ne craignent pas de s'approcher de moi, parle-leur de ma grande miséricorde. (1396) J'ai ouvert mon cœur, en tant que source vivante de miséricorde, que toutes les âmes y puisent la vie, qu'elles s'approchent de cet océan de miséricorde avec une très grande confiance. Les pécheurs obtiendront justification et les justes seront affermis dans le bien. Celui qui amis sa confiance en ma miséricorde, à l'heure de la mort, j'emplirai son âme de ma divine paix. (1520) Dis aux âmes qu'elles ne fassent pas obstacle en leur propre cœur à ma miséricorde, qui désire tant agir en elles. Ma miséricorde est à l'œuvre dans tous les cœurs qui lui ouvrent la porte ; le pécheur comme le juste ont besoin de ma miséricorde. La conversion comme la persévérance est une grâce de ma miséricorde. (1577)

Que les âmes qui tendent à la perfection adorent particulièrement ma miséricorde, car l'abondance des grâces que je leur accorde découle de ma miséricorde. Je désire que ces âmes se distinguent par une confiance illimitée en ma miséricorde. Je m'occupe moi-même de la sanctification de ces âmes, je leur procure tout ce qui peut être nécessaire à leur sainteté. Les grâces de ma miséricorde se puisent à l'aide d'un unique moyen – et c'est la confiance. Plus sa confiance est grande, plus l'âme reçoit. Les âmes d'une confiance sans borne me sont une grande joie, car je verse en elles le trésor entier de mes grâces. Je me réjouis qu'elles demandent beaucoup, car mon désir est de donner beaucoup et de donner abondamment. Par contre, je m'attriste si les âmes demandent peu, si elles resserrent leur cœur. (1578) Ma fille, donne-moi les âmes ; sache que ton devoir est de ma conquérir les âmes par la prière et le sacrifice, par l'encouragement à la confiance en ma miséricorde. (1690)

Ecris : Je suis trois fois saint et j'ai du dégoût pour le plus petit péché. Je ne peux aimer une âme souillée par le péché, mais lorsqu'elle se repent, il n'y a pas de limites à la largesse que j'ai envers elle. Ma miséricorde l'enveloppe et la justifie. Je poursuis de ma miséricorde les pécheurs sur tous leurs chemins et mon cœur se réjouit quand ils reviennent à moi. J'oublie les amertumes dont ils abreuvent mon cœur, et je me réjouis de leur retour. Dis aux pécheurs qu'aucun n'échappera à ma main. S'ils fuient mon cœur miséricordieux, ils tomberont dans les mains de ma justice. Dis aux pécheurs que je les attends toujours, je prête une oreille attentive aux battements de leur cœur quand il bat pour moi. Ecris que je leur parle par leurs remords de conscience, par les insuccès et les souffrances, par les orages et la foudre, je leur parle par la voix de l'Eglise, et s'ils font échouer toutes mes grâces, je commence à me fâcher contre eux, les abandonnant à eux-mêmes, je leur donne ce qu'ils désirent. (1728)


Des grâces pour toutes les âmes

Agis comme un mendiant qui ne refuse pas d'accepter une plus grande aumône, il remercie plutôt plus chaleureusement ; ainsi de toi, si je te donne de plus grandes grâces, ne les refuse pas en te disant que tu es indigne. Je le sais, mais réjouis-toi plutôt et prends autant de trésors de mon cœur que tu peux en porter, car c'est ainsi que tu me plais davantage. J'ajouterai encore quelque chose – ne prends pas ces grâces seulement pour toi, mais aussi pour les autres, c'est-à-dire, encourage les âmes avec lesquelles tu es en contact, à la confiance en mon infinie miséricorde. Oh ! comme j'aime les âmes, qui ont une entière confiance en moi – je ferai tout pour elles. (294) Les grâces que je t'accorde ne sont pas seulement pour toi, mais pour un grand nombre d'âmes… Et dans ton cœur est ma demeure perpétuelle. Malgré la misère que tu es, je m'unis à toi et je prends ta misère et je te donne ma miséricorde ; en chaque âme j'accomplis l'œuvre de ma miséricorde et plus le pécheur est grand, plus il a droit à ma miséricorde. Qui a confiance en ma miséricorde ne périra pas, car toutes ses affaires sont miennes et ses ennemis se briseront à mes pieds. (723)

L'indifférence des âmes

Mon cœur déborde d'une grande miséricorde pour les âmes et particulièrement pour les pauvres pécheurs. Si elles pouvaient comprendre que je suis pour elles le meilleur Père, que c'est pour elles que le sang et l'eau ont jailli de mon cœur comme d'une source débordante de miséricorde ; pour elles je demeure dans le tabernacle, comme Roi de miséricorde je désire combler les âmes de grâces, mais elles ne veulent pas les accepter. Toi, au moins, viens vers moi le plus souvent possible et prends ces grâces qu'elles ne veulent pas, ainsi tu consoleras mon cœur. Oh ! combien est grande l'indifférence des âmes pour tant de bonté, tant de preuves d'amour ; mon cœur n'est abreuvé que d'ingratitude, d'oubli de la part des âmes qui vivent dans le monde ; elles ont du temps pour tout, mais elles n'ont pas de temps pour venir vers moi, ni pour chercher des grâces. (367)

Je désire me donner aux âmes et les emplir de mon amour, mais il y a peu d'âmes qui voudraient recevoir toutes les grâces que mon amour leur a destinées. Ma grâce ne se perd pas ; si l'âme à laquelle elle est destinée ne la reçoit pas, c'est une autre âme qui la prend. (1017) Les flammes de la miséricorde me brûlent, je désire les déverser sur les âmes humaines. Oh ! quelle douleur elles me causent, quand elles ne veulent pas les recevoir. Ma fille, fais ce qui est en ton pouvoir pour étendre la vénération de ma miséricorde, je suppléerai à ce qui te manque. Dis à l'humanité douloureuse de se blottir dans mon cœur miséricordieux et je la comblerai de paix. (1074) Ecris : Tout ce qui existe est contenu dans les entrailles de ma miséricorde, plus profondément que l'enfant dans le sein de sa mère. Oh ! combien douloureusement me blesse l'incrédulité en ma bonté. Ce sont les péchés de méfiance qui me blessent le plus douloureusement. (1076)

Le péché

Ma fille, sache bien, une fois pour toutes, que seul le péché grave me chasse de l'âme et rien d'autre. (1181) Ma fille, écris que les fautes involontaires des âmes ne retiennent pas mon amour pour elles, ni m'empêchent de m'unir à elles, mais les fautes même les plus petites mais volontaires – sont une entrave à mes grâces et je ne peux répandre mes dons sur de telles âmes. (1641) Les grands péchés du monde blessent mon cœur comme à la surface, mais les péchés de l'âme choisie transpercent mon cœur… (1702)

Il y a des âmes dans lesquelles je ne peux rien faire ; ce sont les âmes qui observent constamment les autres et ne savent pas ce qui se passe dans leur propre intérieur. Elles parlent constamment des autres, même pendant le temps de silence strict qui est destiné à converser avec moi ; pauvres âmes, elles n'entendent pas mes paroles et leur intérieur reste vide, elles ne me cherchent pas à l'intérieur de leur propre cœur, mais dans le bavardage où je ne suis jamais. Elles sentent leur vide, et pourtant elles ne reconnaissent pas leur propre faute, et les âmes dans lesquelles je règne pleinement sont pour elles de constants remords de conscience. Au lieu de se corriger, la jalousie grandit dans leur cœur et si elles ne reviennent pas à la raison – elles s'enfoncent plus encore. Le cœur jusque là jaloux, commence à devenir haineux. Elles se trouvent déjà au bord de l'abîme, elles sont jalouses de mes dons pour les autres âmes, tandis qu'elles-mêmes ne savent pas et ne veulent pas les accepter. (1717)


Prier pour les pécheurs

Prie pour les âmes, qu'elles n'aient pas peur de s'approcher du tribunal de ma miséricorde. Ne cesse pas de prier pour les pécheurs. Tu sais à quel point leurs âmes sont un poids pour mon cœur ; soulage ma tristesse mortelle, distribue ma miséricorde. (975) La perte de chaque âme me plonge en une mortelle tristesse. Tu me consoles toujours lorsque tu pries pour les pécheurs. La prière qui m'est la plus agréable – c'est la prière pour la conversion des âmes pécheresses ; sache, ma fille, que cette prière est toujours exaucée. (1397)

L'apostolat du prêtre

Dis à mes prêtres que les pécheurs endurcis se repentiront à leurs paroles, lorsqu'ils parleront de mon insondable miséricorde, de la pitié que j'ai pour eux en mon cœur. Aux prêtres qui proclameront et glorifieront ma miséricorde, je donnerai une force extraordinaire, je bénirai leurs paroles et je toucherai les cœurs auxquels ils s'adresseront. (1521)

Le Sacrement de Réconciliation

Ecris, parle de ma miséricorde. Dis aux âmes où elles doivent chercher la consolation, c'est au tribunal de la miséricorde ; c'est là qu'ont lieu les plus grands miracles qui se renouvellent sans cesse. Point n'est besoin, pour obtenir ce miracle de faire de lointains pèlerinages, ni de faire étalage d'un quelconque cérémonial, mais il suffit de se jeter avec foi aux pieds de celui qui tient ma place, de lui dire sa misère et le miracle de la miséricorde divine se manifestera dans toute sa plénitude. Même si cette âme était en décomposition comme un cadavre, et même si humainement parlant il n'y avait plus aucun espoir de retour à la vie, et que tout semblait perdu – il n'en est pas ainsi selon Dieu, le miracle de la miséricorde divine redonnera vie à cette âme dans toute sa plénitude. Ô malheureux, qui ne profitez pas maintenant de ce miracle de la miséricorde divine ; en vain vous appellerez, il sera déjà trop tard. (1448)

Ma fille, quand tu t'approches de la sainte confession, de cette source de ma miséricorde, le sang et l'eau qui sont sortis de mon cœur se déversent sur ton âme et l'ennoblissent. Chaque fois que tu te confesses, plonge-toi entièrement dans ma miséricorde avec grande confiance, pour que je puisse déverser en ton âme toutes les largesses de ma grâce. Quand tu vas te confesser, sache que c'est moi-même qui t'attends dans le confessionnal, je me dissimule seulement derrière le prêtre, mais c'est moi seul qui agis dans l'âme. Ici la misère de l'âme rencontre le Dieu de miséricorde. Dis aux âmes, qu'à cette source de miséricorde, les âmes ne puisent qu'avec le vase de la confiance. Lorsque leur confiance sera grande, il n'y aura pas de bornes à mes largesses. Les torrents de ma grâce inondent les âmes humbles. Les orgueilleux sont toujours dans la misère et la pauvreté car ma grâce se détourne d'eux pour aller vers les âmes humbles. (1602)

Le Sacrement de l'Eucharistie

Je désire m'unir aux âmes humaines ; mon délice est de m'unir aux âmes. Sache ceci, ma fille, que lorsque je viens dans la sainte Communion jusqu'au cœur des hommes, j'ai les mains pleines de toutes sortes de grâces et je désire les donner aux âmes, mais les âmes ne font même pas attention à moi, elles me laissent seul et s'occupent d'autre chose. Oh ! comme cela m'attriste que les âmes n'aient pas compris l'Amour. Elles se conduisent envers moi comme envers une chose morte. (1385)

Ah, combien il m'est douloureux que les âmes s'unissent si peu à moi au cours de la sainte Communion. J'attends les âmes mais elles sont indifférentes envers moi. Je les aime si tendrement et si sincèrement, et elles se défient de moi. Je veux les combler de grâces – elles ne veulent pas les accepter. Elles me traitent comme quelque chose de mort et pourtant j'ai le cœur plein d'amour et de miséricorde. Afin que tu connaisses ne serait-ce qu'un peu ma douleur, imagine la plus tendre des mères qui aime beaucoup ses enfants, mais ces enfants méprisent l'amour de leur mère ; considère sa douleur, personne ne peut la consoler. Ce n'est là qu'une bien pâle image et une faible ressemblance de mon amour. (1447)

Ecris pour les âmes religieuses que mon délice est de venir dans leur cœur par la sainte Communion, mais si dans ce cœur, il y a quelqu'un d'autre, je ne peux le supporter et j'en sors au plus vite, emportant avec moi tous les dons et les grâces que j'avais préparés pour elle, et l'âme ne s'aperçoit même pas de ma sortie. Après quelque temps un vide intérieur et le mécontentement attireront son attention. Oh ! si elle pouvait se tourner alors vers moi, je l'aiderais à purifier son cœur, je ferais tout dans son âme, mais à son insu et sans son consentement, je ne puis gouverner en son cœur. (1683) Vois donc, j'ai quitté mon trône céleste pour m'unir à toi. Ce que tu vois c'est à peine un coin du voile qui s'est soulevé et déjà ton âme défaille d'amour, mais quelle stupéfaction pour ton cœur quand tu me verras dans toute ma gloire ! Et je veux te dire que cette vie éternelle doit déjà commencer ici sur cette terre par la sainte Communion. Chaque communion te rendra plus capable d'être en relation avec Dieu pour toute l'éternité. (1810)

L'âme miséricordieuse

Ma fille, si par toi j'exige que les hommes honorent ma miséricorde, toi la première, tu dois te distinguer par cette confiance en ma miséricorde. J'exige de toi des actes de miséricorde qui doivent découler de ton amour pour moi. Tu dois témoigner aux autres la miséricorde, toujours et partout, tu ne peux pas t'en écarter, ni t'excuser, ni te justifier. Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain : le premier – l'action, le deuxième – la parole, le troisième – la prière ; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde et c'est la preuve irréfutable de l'amour envers moi. De cette manière, l'âme glorifie et honore ma miséricorde. Oui, le premier dimanche après Pâques est la fête de la Miséricorde, mais il doit y avoir aussi l'action ; et j'exige qu'on honore ma miséricorde en célébrant solennellement cette fête en honorant cette image qui a été peinte. Par cette image, je donnerai beaucoup de grâces aux âmes, elle doit leur rappeler les exigences de ma miséricorde, car même la foi la plus forte ne sera rien sans l'action. (742) Ne t'intéresse en rien à la façon dont se comportent les autres, toi comporte-toi comme je te l'ordonne : tu dois être mon vivant reflet par l'amour et la miséricorde… Sois toujours miséricordieuse envers tous et particulièrement envers les pécheurs. (1446)


L'image de Jésus Miséricordieux


Un soir, alors que j'étais ans ma cellule, je vis Jésus vêtu d'une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchait son vêtement sur la poitrine. De la tunique entrouverte sur la poitrine sortaient deux grands rayons, l'un rouge, l'autre pâle. En silence, je fixais mon regard sur le Seigneur, mon âme était saisie de crainte, mais aussi d'une grande joie. Après un moment Jésus me dit : Peins un tableau selon l'image que tu vois, avec l'inscription : Jésus, j'ai confiance en toi. Je désire qu'on honore cette image, d'abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier. (47) Je promets que l'âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l'heure de la mort. Moi-même, je la défendrai, comme ma propre gloire. (48) Je veux que cette image que tu peindras avec un pinceau soit solennellement bénie, le premier dimanche après Pâques, ce dimanche doit être la fête de la Miséricorde. (49) Je désire que cette image soit publiquement exposée le premier dimanche après Pâques. Ce dimanche est la fête de la Miséricorde. (88) Ces deux rayons indiquent le sang et l'eau – le rayon pâle signifie l'eau, qui justifie les âmes ; le rayon rouge signifie le sang, qui est la vie des âmes… Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma miséricorde, alors que mon cœur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance.
Ces rayons protègent les âmes de la colère de mon Père. Heureux, celui qui vivra dans leur ombre, car la main juste de Dieu ne l'atteindra pas. (299) Ce n'est ni dans la beauté des couleurs, ni dans celle du pinceau que réside la grandeur de cette image, mais dans ma grâce. (313) Mon regard sur cette image est le même que celui que j'avais sur la croix. (326) Je donne aux hommes un vase, avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la miséricorde. Ce vase, c'est cette image, avec l'inscription : Jésus, j'ai confiance en Toi. (327) Je désire que cette image soit solennellement bénie, le premier dimanche après Pâques, et qu'elle reçoive les honneurs publics, afin que chaque âme puisse la connaître. (341) Je désire que cette image soit honorée publiquement. (414) Par cette image j'accorderai beaucoup de grâces aux âmes, que chaque âme ait donc accès à elle. (570) Par cette image, je donnerai beaucoup de grâces aux âmes, elle doit leur rappeler les exigences de ma miséricorde, car même la foi la plus forte ne sera rien sans l'action. (742) Il y a déjà beaucoup d'âmes attirées vers mon amour par cette image. Ma miséricorde agit sur les âmes par cette œuvre. (1379)



La Fête de la Miséricorde Divine


Je désire qu'il y ait une fête de la Miséricorde. Je veux que cette image que tu peindras avec un pinceau, soit solennellement bénie, le premier dimanche après Pâques, ce dimanche doit être la fête de la Miséricorde. (49) Pendant ma fête, la fête de la Miséricorde, tu vas parcourir le monde entier et amener les âmes défaillantes à la source de ma miséricorde. Je les guérirai et les fortifierai. (206)

+ Demande à mon fidèle serviteur (*) de parler en ce jour au monde entier de ma grande miséricorde, que celui qui s'approchera ce jour-là de la Source de Vie obtiendra une totale rémission de ses fautes et de leurs châtiments.
+ L'humanité ne trouvera pas la paix tant qu'elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde.
+ Oh ! combien l'incrédulité de l'âme me blesse. Une telle âme professe que je suis saint et juste mais ne croit pas que je suis miséricorde, elle se défie de ma bonté. Les démons aussi exaltent ma justice, mais ils ne croient pas en ma bonté.
Mon cœur se réjouit de ce titre de miséricorde. (300)
(*) : Le fidèle serviteur est l'abbé Michel Sopocko.

Cette fête est issue des entrailles de ma miséricorde et elle est confirmée dans les profondeurs de mon amour infini. Toute âme qui croit et a confiance en ma miséricorde, l'obtiendra. (420) Aucune âme ne trouvera justification, tant qu'elle ne s'adressera pas avec confiance à ma miséricorde, et c'est pourquoi le premier dimanche après Pâques doit être la fête de la Miséricorde, et les prêtres doivent ce jour-là parler aux âmes de ma grande et insondable miséricorde. (570) Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde ; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition ; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces ; qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate. Ma miséricorde est si grande que, pendant toute l'éternité, aucun esprit, ni humain ni angélique, ne saurait l'approfondir. Tout ce qui existe est sorti des entrailles de ma miséricorde. Chaque âme en relation avec moi méditera mon amour et ma miséricorde pendant toute l'éternité. La fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu'elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de ma miséricorde. (699)

Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain : le premier – l'action, le deuxième – la parole, le troisième – la prière ; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde et c'est la preuve irréfutable de l'amour envers moi. De cette manière, l'âme glorifie et honore ma miséricorde. Oui, le premier dimanche après Pâques est la fête de la Miséricorde, mais il doit y avoir aussi l'action ; et j'exige qu'on honore ma miséricorde en célébrant solennellement cette fête en honorant cette image qui a été peinte. Par cette image, je donnerai beaucoup de grâces aux âmes, elle doit leur rappeler les exigences de ma miséricorde, car même la foi la plus forte ne sera rien sans l'action. (742)

Les âmes périssent malgré mon amère passion. Je leur offre une dernière planche de salut, c'est la fête de ma Miséricorde. Si elles n'adorent pas ma miséricorde, elles périront pour l'éternité. Secrétaire de ma miséricorde, écris, parle aux âmes de ma grande miséricorde, car le jour terrible, le jour de ma justice est proche. (965) Je désire accorder une indulgence plénière aux âmes qui iront se confesser et communieront en cette fête de ma Miséricorde. (1109) Dis, ma fille, que la fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier. (1517)


15h00 - L'heure de la Miséricorde


A trois heures implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs et ne fût-ce que pour un bref instant, plonge-toi dans ma passion, en particulier dans mon abandon au moment de mon agonie. C'est là une heure de grande miséricorde pour le monde entier. Je te laisserai pénétrer ma mortelle tristesse ; en cette heure, je ne saurais rien refuser à l'âme qui me prie, par ma passion… (1320)

Je te rappelle, ma fille, que chaque fois que tu entendras l'horloge sonner trois heures, immerge-toi tout entière en ma miséricorde en l'adorant et en la glorifiant ; fais appel à sa toute-puissance pour le monde entier et particulièrement pour les pauvres pécheurs, car à ce moment-là elle est grande ouverte à toutes les âmes. A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres ; à cette heure, la grâce a été donnée au monde entier – la miséricorde l'emportera sur la justice. Ma fille, essaie à cette heure-là de faire le chemin de croix autant que tes occupations te le permettent ; mais si tu ne peux pas faire le chemin de croix, entre au moins un moment à la chapelle et célèbre mon cœur qui est plein de miséricorde dans le très Saint Sacrement ; et si tu ne peux entrer à la chapelle, plonge-toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment. J'exige de toute créature de vénérer ma miséricorde, mais de toi d'abord, car je t'ai fait connaître le plus profondément ce mystère. (1572)


La Neuvaine à la Miséricorde Divine


Cette prière sert à apaiser ma colère, tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante : d'abord tu diras un « Notre Père », un « Je vous salue Marie » et le « je crois en Dieu », puis sur les grains du Notre Père, tu vas dire les mots suivants : « Père Eternel, je T'offre le Corps et le Sang, l'Ame et la Divinité de Ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier » ; sur les grains du Je vous salue Marie, tu diras les mots suivants : « Par Sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier ». A la fin tu réciteras trois fois ces paroles : « Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Eternel, prends pitié de nous et du monde entier ». (476) Pendant cette neuvaine j'accorderai aux âmes toutes sortes de grâces. (796)

Je désire que durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de ma miséricorde, afin qu'elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l'heure de la mort. Chaque jour tu amèneras jusqu'à mon cœur un groupe d'âmes différent et tu les plongeras dans l'océan de ma miséricorde. Et moi, je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de mon Père. Tu feras cela dans cette vie et dans l'autre. Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de ma miséricorde. Et chaque jour, par ma douloureuse passion, tu solliciteras de mon Père des grâces pour ces âmes. (1209)


Le Chapelet de la Miséricorde Divine


Dis constamment ce chapelet que je t'ai enseigné. Quiconque le dira sera l'objet d'une grande miséricorde à l'heure de sa mort. Les prêtres le donneront aux pécheurs comme une ultime planche de salut ; même le pécheur le plus endurci, s'il récite ce chapelet une seule fois, obtiendra la grâce de mon infinie miséricorde. Je désire que le monde entier connaisse ma miséricorde ; je veux répandre mes grâces inconcevables sur les âmes qui ont confiance en ma miséricorde. (687)

+ Promesse du Seigneur : Les âmes qui réciteront ce chapelet seront enveloppées par ma miséricorde pendant leur vie et surtout à l'heure de la mort. (754)

A l'heure de la mort je défends comme ma propre gloire chaque âme qui récite ce chapelet elle-même, ou bien si d'autres le récitent près de l'agonisant – l'indulgence est la même. Quand on récite ce chapelet auprès de l'agonisant, la colère divine s'apaise, la miséricorde insondable s'empare de son âme et les entrailles de ma miséricorde sont émues par la douloureuse passion de mon Fils. (811) Oh ! quelles grandes grâces j'accorderai aux âmes qui diront ce chapelet, les entrailles de ma miséricorde sont émues pour ceux qui disent ce chapelet. Inscris ces mots, ma fille, parle au monde de ma miséricorde, que l'humanité entière apprenne à connaître mon insondable miséricorde. C'est un signe pour les derniers temps, après viendra le jour de la justice. Tant qu'il en est temps, que les hommes aient recours à la source de ma miséricorde, qu'ils profitent du sang et de l'eau qui ont jailli pour eux. (848) Par la récitation de ce chapelet tu rapproches de moi l'humanité. (929)

Ma fille, incite les âmes à dire ce chapelet que je t'ai donné. Il me plaît de leur accorder tout ce qu'elles me demanderont en disant ce chapelet. Lorsque les pécheurs endurcis le réciteront, j'emplirai leur âme de paix et l'heure de leur mort sera heureuse. Ecris cela pour les âmes affligées : Lorsque l'âme verra ses péchés et en mesurera le poids, lorsque se dévoilera à ses yeux tout l'abîme de la misère dans laquelle elle s'est plongée, qu'elle ne désespère pas mais qu'elle se jette avec confiance dans les bras de ma miséricorde, comme l'enfant dans les bras de sa mère bien-aimée. Ces âmes-là ont la priorité sur mon cœur empli de pitié, elles ont la priorité sur ma miséricorde. Dis-leur qu'aucune âme faisant appel à ma miséricorde n'a été déçue ni n'a éprouvé de honte. Je me complais particulièrement dans l'âme qui fait confiance en ma bonté. Ecris : Si l'on récite ce chapelet auprès d'un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l'âme agonisante, non pas en tant que Juge juste, mais comme Sauveur miséricordieux. (1541)


Prières de Sainte Faustine

Acte de Consécration


Très Miséricordieux Jésus, Ta bonté est infinie et les trésors de ta grâce sont innombrables. J'ai une confiance sans bornes en ta miséricorde qui est par-dessus toutes tes œuvres. Je me donne à Toi entièrement et sans restrictions pour pouvoir vivre ainsi et tendre à la perfection chrétienne. Je désire propager ta miséricorde en accomplissant des œuvres de miséricorde, quant à l'âme et quant au corps, et surtout m'efforcer de convertir des pécheurs, porter la consolation aux nécessiteux, à des malades et à des affligés. Protège-moi donc, mon Jésus, comme ta propriété et ta gloire. Bien que je tremble de peur parfois en voyant ma misère, j'ai une confiance infaillible en ta miséricorde.
Que tous les gens connaissent ta miséricorde, tant qu'il en est temps ; qu'ils aient confiance en elle et qu'ils la louent pour l'éternité. Amen.


Acte d'offrande


En présence du ciel et de la terre, en présence de tous les chœurs angéliques, en présence de la Très Sainte Vierge Marie, en présence de toutes les Puissances célestes, je déclare au Dieu Unique en la Trinité, qu'aujourd'hui, en union avec Jésus-Christ, Sauveur des âmes, je m'offre volontairement comme offrande pour la conversion des pécheurs et, en particulier, pour ces âmes qui ont perdu espoir en la miséricorde divine. Cette offrande consiste à accepter avec une entière soumission à la volonté divine toutes les souffrances, et les peurs, et les frayeurs dont les pécheurs sont remplis, et en échange, je leur donne toutes les consolations que j'ai dans mon âme, qui découlent de mon intimité avec Dieu. En un mot, j'offre tout pour eux : les saintes messes, les saintes Communions, les pénitences et les mortifications, les prières. Je n'ai pas peur des coups – des coups de la justice divine – car je suis unie à Jésus. Ô mon Dieu, je désire, de cette manière, faire réparation pour les âmes qui ne croient pas à Ta bonté. J'ai confiance contre tout espoir en l'océan de Ta miséricorde. Mon Seigneur et mon Dieu, ma part – ma part pour l'éternité – je fais cet acte d'offrande en comptant non pas sur mes forces, mais sur la puissance qui découle des mérites de Jésus-Christ. Je vais répéter chaque jour cet acte d'offrande, en récitant la prière suivante que toi-même, Jésus, m'as apprise. Ô Sang et Eau, qui avez jailli du Cœur de Jésus, comme Source de Miséricorde pour nous, j'ai confiance en vous !


Sœur Faustine du Très Saint-Sacrement, Jeudi Saint, pendant la sainte messe, 29.III.1934. (309)


Prières d'abandon


Mon Jésus, emplis-moi toute entière, afin que je puisse Te refléter ma vie durant. Divinise-moi, pour que mes actes aient une valeur surnaturelle. Fais que j'aie pour chaque âme sans exception, amour, pitié et miséricorde. Ô mon Jésus, chacun de Tes saints reflète en sa personne l'une de Tes vertus, moi je désire refléter Ton Cœur compatissant et plein de miséricorde, je veux le glorifier. Que Ta miséricorde, ô Jésus, soit imprimée dans mon cœur et dans mon âme, tel un sceau, ce sera là mon emblème en cette vie et en l'autre. Glorifier Ta miséricorde est l'unique tâche de ma vie. (1242)


Aujourd'hui, avec une volonté aimante, je m'abandonne entièrement à Ta sainte volonté, ô Seigneur, ainsi qu'à Ton très sage jugement, qui sont toujours pour moi les plus cléments et emplis de miséricorde, bien que plus d'une fois je ne puisse ni les comprendre ni bien les pénétrer. Mon Maître, voici que je T'abandonne entièrement le gouvernail de mon âme, conduis-la Toi-même, selon Tes divins désirs. Je m'enferme en Ton Cœur très miséricordieux qui est l'océan de l'insondable miséricorde. (1450)


Prières de confiance en la miséricorde


Dieu unique en la Sainte Trinité, je désire T'aimer plus que personne ne T'a jamais aimé, et malgré ma misère et ma petitesse, j'ai ancré ma confiance à une grande profondeur dans l'abîme de Ta miséricorde – mon Dieu et mon Créateur. Malgré ma grande misère, je n'ai peur de rien, mais je garde l'espoir de chanter éternellement mon chant de louange. Que nulle âme ne doute, même si elle est la plus misérable, tant qu'elle est en vie, elle peut devenir une grande sainte, car grande est la puissance de la grâce divine. C'est à nous à ne pas résister à l'action divine. (283)


Je recours à Ta miséricorde, Dieu clément, Toi qui seul est bon. Quoique ma misère soit grande et mes fautes nombreuses, j'ai cependant confiance en Ta miséricorde, car Tu es le Dieu de miséricorde, et dans tous les siècles on n'a pas entendu dire, le ciel ni la terre ne se souviennent, qu'une âme confiante en Ta miséricorde ait été déçue. Ô Dieu de pitié, Toi seul peux me justifier et Tu ne me rejetteras jamais, lorsque, contrite, je reviens à Ton Cœur miséricordieux qui n'a jamais refusé personne, même le plus grand des pécheurs. (1730)


Exercice général


Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d'après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l'âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j'aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m'enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. C'est Toi qui m'ordonnes de m'exercer aux trois degrés de la miséricorde ; le premier : l'acte miséricordieux - quel qu'il soit ; le second : la parole miséricordieuse - si je ne puis aider par l'action, j'aiderai par la parole ; le troisième - c'est la prière. Si je ne peux témoigner la miséricorde ni par l'action, ni par la parole, je le pourrai toujours par la prière. J'envoie ma prière même là où je ne puis aller physiquement.
O mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout. (163)


Prières pour les pécheurs


Jésus, Vérité éternelle, notre Vie, j'implore et je mendie Ta miséricorde pour les pauvres pécheurs. Très doux Cœur de mon Seigneur, empli de pitié et d'indicible miséricorde, je Te supplie pour les pauvres pécheurs. Ô Cœur Sacré, source de miséricorde dont les rayons de grâces inconcevables se répandent sur tout le genre humain, je T'en supplie, donne la lumière aux pauvres pécheurs. Ö Jésus, souviens-Toi de Ton amère passion et ne permets pas que périssent les âmes rachetées au prix de Ton sang très saint. Ô Jésus, lorsque je contemple le don de Ton sang, je me réjouis de son inestimable valeur, car une goutte aurait suffi pour tous les pécheurs. Bien que le péché soit un abîme du mal et de l'ingratitude, le prix donné pour nous est sans commune mesure – c'est pourquoi, que chaque âme ait confiance en la passion du Seigneur, qu'elle mette son espérance dans Sa miséricorde. Dieu ne refusera à personne Sa miséricorde. Le ciel et la terre peuvent changer, mais la miséricorde de Dieu ne s'épuisera jamais. Oh ! quelle joie brûle dans mon cœur, quand je vois Ton inconcevable bonté, ô mon Jésus. Je désire amener tous les pécheurs à Tes pieds, pour qu'ils louent Ton Amour infini, pendant les siècles sans fin. (72)

Ô mon Seigneur, j'accepte tout pour Toi, afin d'obtenir la miséricorde pour les pauvres pécheurs. (1637)


Confiance dans l'épreuve


Mon Jésus, soutiens-moi lorsque viendront les jours difficiles et sombres, les jours d'adversité, les jours d'épreuves, lorsque la souffrance et la lassitude commenceront à écraser mon corps et mon âme. Soutiens-moi, Jésus, donne-moi la force de supporter la souffrance. Veille sur ma bouche, afin qu'il n'en sorte aucun mot de plainte adressé aux créatures. Toute mon espérance – c'est Ton Cœur très miséricordieux, je n'ai rien pour ma défense si ce n'est Ta miséricorde, en elle toute ma confiance. (1065)

Ô mon Jésus, rien ne peut rabaisser mon idéal, c'est-à-dire l'amour que j'ai envers Toi. Bien que le chemin soit terriblement épineux, je ne crains pas d'aller de l'avant ; même si une grêle de persécutions s'abattait sur moi, même si mes amis m'abandonnaient, même si tout se liguait contre moi et que l'horizon s'assombrissait, même si l'orage faisait fureur et que je sois seule et que je doive faire front à tout cela – c'est alors qu'en toute tranquillité je ferai confiance à Ta miséricorde, ô mon Dieu, et mon espérance ne sera pas déçue. (1195)


Prière pour implorer la miséricorde sur le monde


Ô Dieu de grande miséricorde, Bonté infinie, voilà qu'aujourd'hui l'humanité tout entière appelle de l'abîme de sa misère Ta miséricorde, Ta pitié, ô Dieu ; et elle appelle avec la puissante voix de la misère. Dieu bienveillant ne rejette pas les prières des exilés de cette terre. Ô Seigneur, Bonté inconcevable, qui connais à fond notre misère et qui sais que nous ne pourrions de nos propres forces nous élever jusqu'à Toi – c'est pourquoi, nous T'en supplions, devance-nous de Ta grâce et augmente sans cesse en nous Ta miséricorde, afin que nous accomplissions fidèlement Ta sainte volonté durant toute notre vie, ainsi qu'à l'heure de notre mort. Que la toute-puissance de Ta miséricorde nous abrite des attaques des ennemis de notre salut, afin que nous attendions avec confiance, comme Tes enfants, Ta venue dernière, dont le jour est connu de toi seul. Et nous nous attendons à recevoir tout ce qui nous est promis par Jésus, malgré toute notre misère, car Jésus est notre espérance, par Son Cœur miséricordieux, nous passons comme par les portes ouvertes du ciel. (1570)


Invocations


Vivante Hostie, mon unique Force, Source d'amour et de miséricorde, empare-Toi du monde entier, fortifie les âmes défaillantes. (223)

Jésus, j'ai confiance en Toi, j'ai confiance en l'océan de Ta miséricorde, Tu es ma mère. (249)

Amour éternel Abîme de miséricorde, ô Trine Sainteté, mais une seule Divinité, dont le Cœur déborde d'amour pour tous, comme un Bon Père Tu ne méprises personne. Ô Amour de Dieu, Source vive, déverse-Toi sur nous, Tes indignes créatures ; que notre misère ne retienne pas le courant de Ton amour, puisqu'il n'y a pas de limites à Ta miséricorde. (1307)


Référence bibliographique :
Petit Journal de Sainte Faustine
Parole et Dialogue (25 rue Surcouf 75007 Paris), 2002, 2° édition.

 

Textes et prières de la Neuvaine et du Chapelet de la Miséricorde Divine,

cliquer sur le lien suivant

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-703934.html

 

Notice sur la Fête de la Miséricorde Divine,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-301142.html

 

Notice sur Sainte Marie-Faustine Kowalska,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-540333.html

 

gallerie de photos de la Miséricorde Divine, 

cliquer sur le lien suivant:  



22/03/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 666 autres membres