Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Bienheureux Michel le Nobletz

Le Bienheureux Michel le Nobletz

Missionnaire en Bretagne

1577-1654

Fête le 25 mai

 

Michel le Nobletz, apôtre de la Basse-Bretagne, né en 1577, au château de Kerodern, en Plouguerneau, commença ses humanités à Bordeaux, et les acheva à Agen, dans le collège des Jésuites, où il fit aussi son cours de philosophie avec beaucoup de succès ; puis il retourna à Bordeaux et y étudia la théologie pendant quelques années, revint ensuite à Paris, où après avoir encore étudié la théologie et la langue hébraïque, il reçut l'ordre de la prêtrise par le conseil du père Coton, confesseur de Henri IV.

De retour en Bretagne, il entreprit des missions dans le diocèse de Léon, et commença par les îles d'Ouessant, de Molène et de Batz, dont les habitants vivaient dans une déplorable ignorance. Son zèle le porta ensuite au Promontoire de Saint-Mathieu et dans les autres endroits de la Basse-Bretagne. Il s'arrêta vers la côte maritime de Douarnenez, où ayant continué ses saints travaux jusqu'à l'âge de soixante trois ans, il revint en Léon consommer son zèle pour la gloire de Dieu et pour le salut du prochain.

Le bienheureux Le Nobletz mourut au Conquet, le 5 Mai 1654, à l'âge de soixante-dix-sept ans. Il fut enterré à Lochrist, où on lui a élevé, dans l'église, un assez beau tombeau en marbre noir. Sa statue, de proportion humaine, bien modelée en terre cuite et peinte de couleur naturelle, est à genoux sur le monument, les mains jointes et le visage tourné vers l'évangile du maître autel. On montre encore, au Conquet, la petite maison qu'il occupait et qui sert aujourd'hui d'oratoire aux pieux habitants de cette ville, qui ont pour le saint ecclésiastique une vénération particulière.

Michel le Nobletz savait l'hébreu, le latin, le français, le breton, le grec. Il savait par cœur la Bible grecque. Il a composé des cantiques en breton. Il avait écrit un journal de ses missions, dont on lit quelques fragments dans sa vie, publiée en 1666. On a retrouvé le journal du charitable missionnaire en 1839.



Vies des bienheureux et des saints de Bretagne par M. de Garaby (1839) - Saint-Brieuc



11/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 675 autres membres