Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Bienheureuse Mère Marie de la Passion 02

Bienheureuse Mère Marie de la Passion

Une vie toute entière associée à l’aventure missionnaire

1839-1904

Fête le 15 novembre

 

Hélène de Chappotin est née le 21 mai 1839 à Nantes, au foyer de Charles de Chappotin et de Sophie Galbaud du Fort.A 21 ans, attirée par St François d’Assise, elle entre chez les Clarisses de Nantes où elle vit une expérience mystique décisive. Mais sa santé précaire ne lui permet pas d’y rester au-delà de quelques mois. Cette courte étape sera cependant déterminante tout au long de sa vie spirituelle et missionnaire.

En 1864, elle est admise chez les Soeurs de Marie Réparatrice.Elle y prend l’habit religieux sous le nom de Marie de la Passion. Dès l’année suivante, elle est envoyée en Inde, au Maduré, où elle restera 11 années, assumant très vite la responsabilité des quatre communautés de cette région.

En 1876, à la suite de graves difficultés vécues dans cette mission, elle vient à Rome chercher un éclairage pour elle et pour ses soeurs restées en Inde.En 1877, le pape Pie IX approuve le nouvel Institut fondé à travers épreuves et contradictions, pour le service de l’Eglise universelle. Affilié au Tiers-Ordre franciscain, celui-ci prendra le nom de Franciscaines Missionnaires de Marie. La rapidité de l’expansion à travers le monde est étonnante pour cette époque. Elle ouvre un noviciat à Saint Brieuc.A la mort de Marie de la Passion, le 15 novembre 1904, les Franciscaines Missionnaires de Marie sont déjà envoyées dans 24 pays de 4 continents. Le 20 Octobre 2002, le pape Jean Paul II béatifie Hélène de Chappotin, Mère Marie de la Passion, Fondatrice des Franciscaines Missionnaires de Marie

 

Les intuitions missionnaires de Marie de la Passion

 

Tout au long de sa vie, Marie de la Passion, mystique et réaliste, s’est passionnée pour la Mission universelle de l’Eglise, avec une disponibilité intuitive et créatrice. Sa vie et son oeuvre semblent avoir une place à part dans le panorama missionnaire de la fin du XIXème siècle, et un sens prophétique pour aujourd’hui.

En fondant l’institut des Franciscaines Missionnaires de Marie, elle concrétise quelques grandes intuitions :

II n’y a pas de frontières pour la mission… puisque l’amour de Dieu est sans limites. - L’Eucharistie célébrée et adorée est au cœur de la vie quotidienne des sœurs, comme source et force de leur vie missionnaire.

Les femmes ont un rôle spécifique et irremplaçable à jouer dans l’activité apostolique de l’Eglise, et la Vierge Marie inspire leur disponibilité missionnaire.

Travailler à plus de justice et de paix, s’engager aux côtés des plus petits, « lépreux » et « exclus » de notre temps, dans un esprit franciscain de fraternité, de respect et de service, c’est proclamer « le Royaume de Dieu est tout proche »

Les moyens de communication sont une chance à saisir pour annoncer la Bonne Nouvelle, et pour renforcer l’unité fraternelle entre les soeurs dispersées de par le monde.

 

Pour approfondir

Site internet des Franciscaines Missionnaires de Marie

www.fmm.org/

 

 



31/12/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 667 autres membres