Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Bienheureuse Marie de l'Incarnation

 

Bienheureuse Marie de l'Incarnation

La belle Madame Acarie

1545-1618

Fête le 18 avril


La Bienheureuse Marie de l'Incarnation naquit à Paris. Elle fut, dès sa jeunesse, attirée vers la vie religieuse. Ses parents s'opposèrent à sa vocation, préférant pour elle un riche mariage. La pieuse enfant dut se résigner; après quelques années qu'elle passa dans l'humilité, la prière et la mortification, elle fut mariée à un noble gentilhomme nommé Pierre Acarie. Une fois son sacrifice fait, la jeune épouse ne songea plus qu'à se sanctifier dans ce nouvel état. Elle éleva ses trois garçons et ses trois filles avec un rare dévouement, surveillant leurs prières, leurs travaux, leurs jeux, et les soulettant à une règle sage toujours ponctuellement exécutée: "Maintenant, je suis heureuse, leur dit-elle un jour, je vois que vous aimez Dieu et que Dieu vous aime!" Son mari eût à subir de grandes épreuves, qu'elle partagea avec joie: "Quel temps! Quels heureux jours! Qu'on trouve bien Dieu dans l'épreuve!"A cinq ou six fois différentes, elle se cassa la jambe, et fit toujours paraître une force d'âme assez grande dans ses douleurs pour ne pas pousser un cri. A l'âge de 27 ans, elle reçut les stigmates de la Passion et fut ainsi la première femme Française à être ainsi configuré à Jésus Crucifié


Madame Acarie eût une grande part à l'introduction des Carmélites Déchaussées en France. Elle entra elle-même au Carmel, après la mort de son mari, à condition de n'être que Soeur Converse: "Ma Mère, dit-elle en arrivant, je suis une pauvre mendiante qui vient supplier la Miséricorde Divine et me jeter dans les bras de la Religion." On la vit toujours occupée aux plus bas offices, cuisine, vaisselle, racommodage... Parmi les belles paroles que l'on citre d'elle, en voici quelques unes: 'Le seau du puits ne s'emplit pas à moins qu'il ne s'abaisse; moi, je reste vide faute de m'abaisser." - "Je suis gonflée d'orgueil comme les reptiles sont gonflés de venin." Dans ses souffrances: "Quoi! Mourir sas souffrir! Le désir de souffrir me fera mourir!" Peu avant sa mort: "Ce que je souffre n'est rien en comparaison de ce que je voudrais souffrir, et pourtant quelles douleurs! Mon Dieu, ayez pitié de moi." Elle mourut au Carmel de Pontoise, le 18 avril 1618. Elle fut Béatifiée à Rome le 5 juin 1791. L'on attend toujours un miracle pour qu'elle soit officiellement déclarée Sainte en l'Eglise Catholique.


Prière


Dieu qui as donné à la Bienheureuse Marie de l'Incarnation, à toutes les étapes de sa vie, une force d'âme étonnante; accorde à Tes serviteurs la grâce de supporter toute adversité et de persévérer dans Ton Amour jusqu'à la fin. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.


Bienheureuse Marie de l'Incarnation, priez pour nous

 

Dernière mise à jour de la page, le 28 décembre 2008



24/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 663 autres membres