Spiritualité Chrétienne

Spiritualité Chrétienne

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation 02

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

La sainte aux parfums

Nojals et Clotte 1878 Bordeaux-Talence 1897

Fête le 30 mai

 

Le 23 mai 1878 est née à Nojals, à l'Est de Bergerac en Périgord, Jeanne Germaine Castang. Son père était issu d'une famille de propriétaires terriens et sa mère d'une famille de notaires. Cinquième de la famille, elle était jolie et fort débrouillarde, avec un caractère bien trempé.

A l'âge de 4 ans sa jambe gauche se paralysa, très certainement sous l'effet d'une poliomyélite. Cette épreuve n'entama pas la foi et la piété de l'enfant qui suivait attentivement les pieux conseils de ses parents. Les sœurs de St Joseph complétèrent son éducation. Germaine malgré son jeune âge, se faisait déjà remarquer par sa dévotion envers la Très Sainte Eucharistie.

Son père avait ouvert une épicerie-café mais l'affaire n'ayant pas marché, il quitta sa maison pour s'installer dans une grange délabrée et insalubre, avant finalement de se rendre à Bordeaux pour y chercher du travail. Plus tard toute la famille le rejoignit. Sur les 11 enfants du couple, 3 étaient morts à Nojals et deux autres mourront à Bordeaux de tuberculose et malnutrition.

Alors que son père travaillait comme gardien d'un château à La Réole, Germaine resta à Bordeaux dans une pension où elle avait été hébergée par charité. Elle se prépara à la première Communion et à la Confirmation. A la mort de sa mère, Germaine vint s'occuper de son frère aîné Louis, gravement atteint par la tuberculose. Elle veilla sur lui jusqu'à sa mort en 1893.

Depuis sa jeune enfance, Germaine désirait devenir religieuse. Son premier souhait avait été d'entrer chez les Clarisses ; au cours d'une promenade en compagnie d'une amie, cette dernière lui proposa de rendre visite à une Clarisse de sa connaissance. La Mère supérieure discerna chez cette jeune fille, au-delà de son handicap, une âme exceptionnelle. Elle fut admise dans la communauté de l'Ave Maria à Talence le 12 juin1896. Elle prit l'habit le 21 novembre sous le nom de sœur Marie-Céline de la Présentation.

Malgré la tuberculose qui la minait, elle supportait patiemment les rigueurs de la vie des moniales contemplatives dans un amour toujours croissant de Dieu, de ses sœurs, et de l'Eglise. Elle accueillit avec humilité et discrétion les manifestations surnaturelles de l'amour de Dieu. Elle mourut le 30 mai 1897, à l'âge de 19 ans. Dés sa mort elle se manifesta à de nombreuses personnes par des parfums, on la nomma la "Sainte aux parfums". Elle a été déclarée " Vénérable " le 22 janvier 1957.

Elle écrivait avant de mourir à sa sœur : "Je meurs sans regrets, je te donne rendez-vous au ciel…Là haut, je n'oublierai personne…" : elle veille aujourd'hui sur tous ceux qui s'adressent à elle !

En décembre 2006, le Pape Benoît XVI a reçu en audience privée le Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, le Cardinal José Saraiva Martins, et a autorisé la promulgation des décrets relatifs à huit miracles, dont un miracle attribué à l'intercession de la Vénérable Servante de Dieu Soeur Marie-Céline de la Présentation (dont la communauté d'origine est maintenant intégrée à la communauté des Clarisses de Perpignan). Elle a étée béatifiée le 16 septembre 2007 à la Cathédrale de Bordeaux.

 

Texte extrait du site http://fsspbordeaux.free.fr


 

 



12/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 681 autres membres